mercredi 12 novembre 2008

Mercredi, c'est le vide infini

page01
page02
carte
page03
page04
page05
page06
page07
page08
page09
page10
page11
page12

j'ai oublié un "s" à "14 secondes"...je sais...

SOURCES:
_image de la carte issue du film "total recall"... Arnold a la tête qui pète parce qu'il a cassé son scaphandre sur Mars.
_T'aimerais savoir combien de temps tu pourrais survivre dans le vide spatial? Fait le test toi-même: "How long could you survive in space vacuum?"
_la question a été posé à des gens de la Nasa qui ont répondu ICI (en anglais)
_Enfin, des nouvelles de Passe-Partout qui s'est mis à la chanson.
_Vous pouvez vous inscrire pour un voyage suborbital chez Virgin galactic, Bigelow, Transhab, Blue Origin ou Space adventure pour environ 200 000$. Mais pour faire un séjour dans la station spatiale, là ce sera 20 000 000 $

52 commentaires:

Sheik2 a dit…

Je croyais qu'on mourrait simplement étouffé...
En même temps je m'étais jamais posé cette question.
En tout cas cette carte donne envie de voir le film!

Anonyme a dit…

OYEZ OYEZ
Un grand tournoi est ouvert, oserez vous affronter notre champion?

http://htrjzrrjz.labrute.fr

Ne découragez pas et entrainez vous, petit à petit on deviens moins petit (dixit le sage petit filou)

Anonyme a dit…

peut etre meurt on ébouillanté AVANT de mourir asphyxié?
et si on sort de l'autre coté de la terre (soleil-terre-moi) que se passe t'il?
cette question va t'elle m'empêcher de dormir les trois prochains mois?

que de questions que de questions...

RoskÖ a dit…

Très rigolo, ce test: je survivrais pas moins d'une minute 29, mais perdrait conscience au bout de seize secondes!

Blutch a dit…

Ce n'est pas Arnold sur cette photo, mais le méchant du film (arnold subira ce genre de traitement mais pas a un stade aussi avancé grace au terraforming-minute alien. En plus, l'acteur de la photo a les cheveux blancs).

Joranne a dit…

14 secondes !!! Whoua c'est long quand même !

vlou a dit…

Voilà qui ne motive pas à faire du sport pour prolonger sa durée de survie dans l'espace.
Merci Marion d'avoir empêché Paul Verhoeven de fausser ma vision de ce grand moment.

_Lcf a dit…

dans "forteress 2" christophe lambert sorti lui aussi faire un tour dans l'espace réussi à retenir sa respiration après avoir oublié son casque et à se rendre à une autre porte d'entrée, il avait oublié les clés de la 1ere porte probablement :p
il saigne un peu des oreilles et des yeux mais sinon ça à l'air d'aller.

Canigou a dit…

Bon je préviens, je vais faire chier.
ÉTANT DONNÉ QUE L'AIR CONTENU DANS LES POUMON AU MOMENT DE LA SORTIE EST EXTRÊMEMENT PRESSURISÉ COMPARÉ A LA DENSITÉ DU VIDE (relatif) SPATIAL EST-CE-QUE P.P. NE DEVRAIS PAS EXPLOSER OU EXPULSER TRÈS BRUTALEMENT L'AIR DE SES POUMONS?
Mais bon, je me goure peut-être.

Marion a dit…

Haaa mais oui! C'est pas Arnold qui éclate dans Total Recall, faut dire, je l'ai vu y a très longtemps. Quant à fortress, je ne me souviens que de l'intestination...

Jean-no a dit…

Dans l'excellent Outland, remake spatial de High Noon avec Sean Billevesée, les gens qui se trouvent dans le vide spatial explosent carrément.

Marion a dit…

En fait, je crois qu'on a fait des tests sur les animaux. Aucun n'a explosé. Il me semble...

NobrainNobrain a dit…

alors là je m'insurge !

dans total recall c'est bien schwartzy qui se retrouve dans cette inconfortable position, suite à une vilaine chute du haut d'une falaise marsienne, suite à laquelle il cogne la vitre de son casque sur un vil rocher qui passait par là, l'air de rien.

heureusement, au moment où tout semble perdu pour notre gouverneur, on se rend compte qu'il ne s'agissait que d'un affreux cauchemard...

...enfin c'est mon souvenir...Par contre sur la photo il ressemble pas à schwartz, donc à priori ça serait plutot le méchant.

ma conclusion: les deux scènes aparaissent, une fois au début du film avec le héros, et à la fin avec le méchant (vous réalisez le coup de génie du scénariste là? entre ça et la fille avec 3 nichons, ce type à créé un chef-d'oeuvre)

(moi le test m'a dit que je survivrai 1'11", ce qui est plutot pas mal, mais trop court pour que je puisse fumer une dernière cigarette)

Marion a dit…

HA voilà c'est ça! Y a bien arnold qui fait un cauchemar! Je le savais!
Moi, je ne dure pas longtemps dans l'espace parce que je suis du genre à prendre une grande inspiration.

Miawtthias a dit…

Si t'as pas d'idée de sujet parle nous de l'entropie ! J'aimerai bien voir ce que ça donne expliqué a ta manière ^^

Sof (troll à ces heures) a dit…

Coucou Marion, comment va , depuis le temps? (je m'improvise super-poto de marion, pour me la péter...)
Ben franchement...de mon côté:

*J'ai toujours pas décrocher de ton blog...

*Le personnage de Passe-partout (qui, rassurez moi, a forcément un nom dans la vie privée) me fait mal aux tripes depuis ton lien (et c'est pas dû à sa "petite taille", comme on dit)...
Puisse-t-il quérir des jours meilleurs sur le PAF (c'est pô gagné)

* Pour ma part, c'est 60 secondes de sursis à "l'air libre"

Mais je suis contente que tu ais annulé mes idées sur la mort dans l'espace depuis un cerain épisode des "Simpsons"(seul repère culturel que j'ai, depuis ma découverte du tube cathodique en 2001-véridique-)

Quel soulagement! Je ne mourrais plus gonflée jusqu'à l'éclatement, ma peau est bien trop dur!! hahaha (rire de triomphe).....

Nuer a dit…

Ouinnnnn je veux la suite des navions !!!!
(oui je fais parti de ceux qui flippent en avion ...)

neocalimero a dit…

J'y crois pas. Blutch m'a devancé pour la photo!

franck.j a dit…

Je l'ai !
http://farm1.static.flickr.com/26/36981741_1bb029d319.jpg

Jean-no a dit…

Bon, Outland est un bon film mais ce n'est pas exactement un documentaire hein.

Dr House a dit…

Super ce sujet
Un ptit avis pseudo medical du Dr House, non non ne vous y trompez pas ce sujet, c'est un veritable enjeu de santé publique, trop d'enfants tombent dans l'aspirateurs de maman de nos jours (accrochez vous ca va endormir):

@ canigou: Si ta le malheur de sortir les poumons pleins, tu n'explose pas mais toi et tes poumons vont vraiment prendre cher a cause de la decompression : rupture alveolaires, emphyseme ("eclatement du tissu pulmonaire"), pneumothorax (air dans les poumons), hemothorax(hemorragie, sang dans les poumons) ,puis embols gazeux sanguins massifs qui vont migrer un peu partout (coeur, cerveau) et a coup sur te tuer. c'est exactement le meme mécanisme que dans certains accidents de plongée

Pour ceux qui veulent toujours y aller les poumons vides:

comme le dit très bien l'article dans le lien, en effet le sang ne se met pas tout de suite a se vaporiser car il est physiologiquement sous pression. donc ton sang arteriel ne bout pas comme dans la SF.
donc tu surviveras (ou pas!) mais ten sortiras pas tres bien:
Le gaz dans ton sang (oxygène et dioxygène) va former des embols gazeux et boucher tes petites arteres, encore sur le modèle des accidents de plongée.
Certains diront a juste titre qu'en plongée on respire de l'azote fortement pressurisé qui va saturer le sang et faire des embols lors d'une décompression, et que ce n'est pas le cas ici...
Mais la pression partielle de l'oxygene apparament suffit puisqu'il a été décrit des lesions typiques de syndromes emboliques chez des aviateurs lors de decompressions explosives en voltige (ouf)
donc si tu saute dans le vide ca doit le faire aussi et en beaucoup plus fort

surveillez donc vos enfants!


Pour ceux qui sont encore la voici un ptit article sur les decompressions: http://www.simsi.org/pdf/10francesimddplmonaridiagnosi.pdf

Marion a dit…

Docteur House...quelle science! Mais est-ce que ça fait mal tout ça? Je suppose que oui. Non?

Ingrid a dit…

C'est trop con mais j'adore XD

NobrainNobrain a dit…

dr house, j'aime beaucoup ta réponse à canigou, en particulier la liste des lésions pulmonaires.

ma préférée, c'est le pneumothorax: "ouh, merde, j'ai de l'air dans les poumons ! quelle horreur"

(ben ouais, pour le commun des mortels dont je fais partie, ça fait pas peur.... Mais je doute pas que le fait de trouver normal d'avoir de l'air dans les poumons est une aberration médicale)

Eken a dit…

Grâce au fabuleux test donné en lien, je sais maintenant que je tiendrais 1 minute et 5 seconde !!!

Beaucoup plus qu'il n'en faut !

J'ai pas dit Jacques a dit…

60s de survie. :D
C'est suffisant pour une dernière prière... Et même passer un dernier coup de fil ?
Ah! Mais vu qu'un plongeur peut se péter les tympans juste en remontant trop vite, je suppose que je n'entendrais plus rien.
De toute façon, il n'y a pas de son dans le vide, alors mes tympans...

En tout cas, c'est largement assez long pour qu'un vaisseau à génération d'évènements improbables vienne me secourir comme dans le Guide du Routard Inter-galactique. ^^

PS: Le père Fouras. huhuhouhahaha... Excellent! Je l'avais pas vu venir...

Rom a dit…

Dr House, je me dois de vous corriger concernant le pneumothorax (ainsi que l'hémothorax) : il y a bien un épanchement d'air (ou de sang dans le cas de l'hémothorax) mais dans la cavité pleurale, et non dans le(s) poumon(s).

Pour mieux comprendre le pneumothorax, il faut déjà décrire la situation normale (je vais essayer de faire ça le moins pompeux possible, j'ai bien dit "essayer").

Deux acteurs principaux.
Le premier est une enceinte close et déformable, le thorax, composé, pour faire simple, d'une charpente osseuse et de muscles.
Le second est un arbre de conduction, les voies aériennes (comprenant les poumons).

Il y a un assemblage entre ces deux acteurs : les poumons sont accrochés aux parois du thorax. Cependant il faut savoir que si les poumons n'étaient pas fixés au thorax, ils se ratatineraient sur eux-même, du fait de leur élasticité. Conséquence : même accrochés au thorax, les poumons ont tendance à revenir à leur position d'équilibre, ils tirent sur le thorax, on parle de force de rappel élastique.
Mais le thorax lui également a tendance à vouloir revenir à sa position d'équilibre, il existe donc une force de rappel élastique du thorax, une force opposée à celle des poumons.

Résultat : l'assemblage thorax-poumons se retrouve dans une position de relaxation (avec un volume de relaxation), une sorte d'intermédiaire entre les positions d'équilibre de chacun des acteurs.

Quand vous inspirez, vous étirez votre thorax grâce à vos muscles (le principal étant le muscle diaphragme), vous agrandissez le volume de votre thorax et donc de vos poumons. La pression diminue donc dans vos poumons (c'est de physique-chimie basique, si vous gardez la même quantité de matière n, mais que vous augmentez le volume V, alors la pression P diminue, P.V = n.R.T tout ça tout ça), de l'air vient alors les remplir.

À la fin de l'inspiration, vous avez étiré vos poumons et votre thorax, les premiers sont donc encore plus éloignés de leur position d'équilibre, alors que le second en est plus proche. La force de rappel élastique des poumons est alors plus importante que celle du thorax. Par conséquent, que se passe-t-il si on enlève la traction des muscles ?
Et bien, sans force musculaire, l'assemblage thorax-poumons revient à sa position de relaxation, on refait le même chemin en sens inverse : c'est l'expiration (on dit qu'elle est passive, car elle n'a pas besoin de force musculaire pour être exercée, même si bien entendu on peut favoriser l'expiration musculairement).

Pour comprendre le pneumothorax et l'hémothorax, il faut ajouter une subtilité : les poumons et le thorax ne sont pas directement fixés l'un à l'autre. Il y a un intermédiaire, la plèvre. Elle est composée de deux feuillets, un viscéral (accolé aux poumons), et un autre pariétal (accolé au thorax). Et entre ces deux feuillets, une cavité pleurale qui est virtuelle (cela signifie qu'elle est vide ou rempli à volume constant par une faible quantité de liquide, en l'occurrence par un liquide lubrifiant). La pression relative dans cette cavité est négative (c'est-à-dire inférieure à la pression atmosphérique). Les feuillets sont donc plaqués l'un contre l'autre.

Maintenant, si de l'air ou du sang pénètre dans cette cavité pleurale, la pression va augmenter dans cette cavité. Les deux feuillets pleuraux vont alors se décoller. Le poumon (car cela touche le plus souvent qu'un seul côté) va pouvoir joyeusement se ratatiner. La capacité respiratoire de l'individu diminue, ce qui, vous vous en doutez, n'a rien de réjouissant.

Ça y est, c'est fini, vous pouvez vous réveiller ;)

PS : merci au Professeur Crance.

Canigou a dit…

Dr. House : "@ canigou: Si ta le malheur de sortir les poumons pleins, tu n'explose pas mais toi et tes poumons vont vraiment prendre cher a cause de la decompression : rupture alveolaires, emphyseme ("eclatement du tissu pulmonaire"), pneumothorax (air dans les poumons), hemothorax(hemorragie, sang dans les poumons) ,puis embols gazeux sanguins massifs qui vont migrer un peu partout (coeur, cerveau) et a coup sur te tuer. c'est exactement le meme mécanisme que dans certains accidents de plongée"

Coooooooooool
(La plongé c'est quand même la situation inverse, la pression externe est très forte)

torque a dit…

Super site!! Je l'ai découvert ce matin, tout lu d'une traite! Tout est bon! Continue... tu gagnes à être connue, je t'ai mise en favori sur mon blog ;)

Marion a dit…

Dr House et monsieur Rom...vous ne seriez pas un médecins? ou pneumologues? voire kinés?

GRMPZ a dit…

l'album dans les bacs pour noel?

Mr Le Cube a dit…

Ce texte n’est qu’une hypothèse émis par mes soins et non contrôlée.
Quoi qu'il advienne, sans combinaison dans le vide spatial tu meures.
(Sauf si,..., mais avec des si on met paris en bouteille!)

Le type de mort et son délai, dépendra de ; ton exposition ou non au soleil, si tu as expiré ou inspiré, si … .
La description donnée dans ce blog correspondrait à une exposition au soleil. Pour ce qui est d’une non exposition au soleil (a l’ombre), c’est le froid qui doit donner la mort, gel instantané des doits et des zone humide de ton corps (cornée oculaire, paupière, lèvre, nez,…) crispation musculaire avec arrêt cardiaque, en gros une hypothermie rapide et foudroyante.
Pour ce qui est des gaz, surtout l’aire dans les poumons, ils feront tout pour sortir par n’importe quel moyen, mais mis part tes tympans et d’autres tissus conjonctif, tu n’exploseras pas ni te ratatineras.
Retenir les gaz est hypothétiquement impossible, et si tu est exposer soleil ils ne devrait pas trop faire mal (juste un gros éternuent silencieux), mais à l’ombre ils sortirons au niveau de la bouche en tout petit cristaux qui déchiquetteront tes gencives ta lange et ton palais, mais ça ne devrait pas trop faire mal non plus, tu seras déjà un peut engourdi, mais si tu as expiré, le peut d’aire qu’il te reste, risque fort bien de gelé dans la trachée (là je suppose que ça doit être douloureux).
Pour le reste tout dépend de ta condition physique des vêtements que tu portes, et de l’environnement de la zone d’exposition. Si ça ce trouve tu pourrais mourir tout juste en sortant en te prenant dans la tête un de ces débris qui tourne en orbite autour de la terre a plus de 800Km/h.

Anonyme a dit…

d'hab ce blog est bien documenté, tout ça tout ça, mais la, ça manque de matière !

Qu'en est il de l'eau du corp par exemple ?

En effet, si on prend en compte qu'a 0 bar, la température d'évaporation de l'eau est largement inferieur à 37 °C, l'eau du corp ne se met elle pas tout simplement à bouillir ?

Provoquant d'ailleur les effet qui on été cherché à représenté sur l'image tiré de Total Recall affiché utilisé pour cette note ?

C'est domage que cet aspect n'est pas été abordé, j'aurais aimé en savoire plus

Anonyme a dit…

Et au sujet de la pression arteriel dont parle Dr House
1) ça m'étonnerais qu'elle soit sufisante pour faire remonter la température d'évaporation au dessus de 37°C
2) il n'y a pas de l'eau que dans le sang. à partir de ce moment là, même si la pression artheriel sufis, (ha, il n'y a du sang que dans les artères), qu'advient'il de dans les tissus, la vessie...

NobrainNobrain a dit…

ce qu'on oublie aussi, c'est que dans cette situation de vide, on doit être en mesure d'emettre le plus gros, le plus ignoble, et le plus douloureux des pets

la rançon de la gloire en quelque sorte

Alan King a dit…

La décompression en soi, c'est-à-dire l'absorption d'azote n'est pas douloureuse en soi mais provoque des tas de lésions internes durables après, s'il n'y a pas repressurisation du bestiau en caisson après la remontée trop rapide, dans le cas d'un plongeur distrait ou trop pressé.

N'empêche, le froid de l'espace, ça doit magner, quand même, même si on n'est pas congelé immédiatement.

Loko a dit…

A propos de Passe-Partout, je l'ai croisé l'autre jour; meme apres 2h de séance dédicace non stop il était souriant, très aimable, discutait un peu avec les gens, aidait meme mamie ou tatie à règler son APN qui marchait pas ... une crème ce mec !
Si seulement toutes les "stars" pouvaient etre comme lui ...

Dr house a dit…

Marion, je suis pas encore medecin, mais ca va venir! et mr rom doit etre en P1, si il me lit: retourne bosser

Sinon, il fallait lire pneumothorax=air dans la plèvre bien sur comme certains l'ont bien remarqué

Enfin, je suis pas tres fort en thermodynamique mais je peux affirmer aux sceptiques que le sang ARTERIEL ne bout pas:

pression arterielle normale: de 120 torr a 80torr au minimum, on va donc retenir 80 torrs
80 torrs = 10000 pascals a la louche, soit 0,1 bar (avec 1torr=133pa et 10^5pascal=1bar

notre sang circule donc a la pression de 0,1 bar mini dans nos artères, compris?

on va considerer thermodynamiquement le sang comme de l'eau,
et sur la courbe de saturation de l'eau (que l'on peut trouver ici) a 0.1 bar t=50°C a la louche (c'est a dire que l'eau s'evapore a 50°)

notre corps a 37° n'est donc point assez chaud

Mais c'est le sang capillaire et veineux et tout les liquides intersticiels (lymphe, urines, salive, humeur aqueuse de l'oeil, liquide cerebrospinal) qui sont pas sous pression vont eux risquer de se changer en gaz...
ce qui est probablement peu agreable
Et je dit bien risquer parcequ'en pratique, la pression a l'interieur de ton corps dans le vide ne sera pas nulle.

et pour faire encore chier, mais n'oublie pas tu mourras moins bete ce soir (quoique, la je suis pas expert sur ce que quoi j'parle):

Il ne fait pas froid dans l'espace, puisque l'espace est vide, et que dans le vide il ne peut pas faire froid puisqu'il na rien!!!!!
le vide est en fait le meilleur isolant thermique existant, c'est comme ca que marche ton thermos de cafe pour aller au ski, 2 compartiments séparés de vide
en fait les astronautes ont + souvent des problemes de surchauffe de combinaison que le contraire

donc non tu te congele pas (enfin si, par deperdition calorique, mais c'est pas comme si on te plonge dans l'azote liquide, c'est beaucoup + lent il n'y a pas de conduction)

toujours la??

@Nobrain: le pire c'est que t'a raison... pour l'air du colon et ptet de l'ileon, ca tu va le peter bieeeen fort. Mais au dessus ca doit gonfler comme de la baudruche, t'a donc un oestomac enorme qui compresse ton coeur. cool nan?

Pour resumer sur cet enjeu majeur de la medecine de demain:
Oui les pilotes de l'us army resistent au vide pendant 1 min, et encore
mais toi qui alterne entre blogs, bashfr, nolife tv et cosplay naruto, ben je te donne pas bien longtemps

et merci marion continue ton blog ca pete grave!! BOUMM

Sof a dit…

D'après tout ce que je lis de vous tous: En résumé, ça me fout les boules... Ai pas envie de m'imaginer...'y arrive pas, d'aileurs.
Merci en tout cas pour les précisions de certains...je me sens minable avec mon brevet technique.

Retour sur l'article "ça fait quoi de mourir", pour me détendre... Même si ça me parle pas franchement!!!
Oui, m'sieurs-dames, j'ai la trouille de la mort... Et vous?

Anonyme a dit…

Ca fait quoi de mourir??


L'important n'est pas de connaitre le ressenti de la mort, il n'y a probablement pas de ressenti, sinon un sommeil progressif et définitif.


L'important est de comprendre les antécédents quiconduisent à sa propre mise à mort.



Ca fait quoi de mourir ? Rien, mais le ressenti préalable donne une idée.




La mort est une finalité quand il n'y a plus d'espoir, quand la société est trop décevante. Quand les gens sont trop cons pour comprendre un mal être intérieur.




Je ne mourrais pas moins bête, car cela est impossible, j'ai un niveau intellectuel constant. La mort n'y changera rien.





Mais si je ne vais pas mourir moins bête, je mourrais déçu. Mais la déception n'est elle pas une forme de morbidité avancée?







Un sentiment qui créé la mort.





bref.




Déçu de tous ces cons.


Et quand on meurt, autant mourir satisfait, par l'artifice des alcools.

Encrenoire a dit…

Ah oué, mais Outland et Total Recall, ça se passe pas dans le vide.
Pis comment on fait pour pas retenir sa respiration, quand on a rien à respirer ??

Et alors, la question que je me pose, ça fait quoi de mourir dans l'espace après avoir ingéré plein de LSD ?
C'est marrant ?

. a dit…

Bah ça doit être fun aussi.
La mort c'est si joli, surtout quand on fait semblant de vouloir mourir.





Vive les sketchs morbides et inquiétant. hohoho

Anonyme a dit…

Oui c'est très drôle...........

Sway a dit…

Oui je me suis maté Total Recall hier et effectivement sur la photo c'est le méchant du film et pas notre cher Arnold (coïncidence !!)

Très très intéressant, surtout les commentaires de Dr House... bravo Marion, encore !

Canigou a dit…

Doucement anonyme, la vie est belle quand on rencontre les bonnes personnes et tout le monde les rencontre un jour ou l'autre. On peut aussi parfaitement se satisfaire de ne vivre qu'avec soi-même.

Hobopok a dit…

Et merci pour le très instructif lien "How long could I survive bla bla machin tout ça". Il faut s'inscrire à un site de rencontres débile pour avoir les résultats. Mais bien sûr.

Franz a dit…

Tu n'es pas obligé de t'inscrire, regarde sous le cadre "No thanks, take me to my quiz results".

Faut pas être si pressé !^^

Benjamin a dit…

Soyons précis : le méchant de Total Recall s'appelle Cohaagen (Ronny Cox), et c'est bien lui qui enfle comme une baudruche après avoir été expulsé de la chambre du réacteur.

Cette magnifique réplique de Schwarzy n'est pas sans rapport avec ton article, Marion : "Come on Cohaagen, you got what you want, give these people aiiiiir"

En tout cas, ton blog est très drôle, j'aime beaucoup. Cheers !

âne a dit…

moi chuis pas convaincu de toutes les explications. Voilà. Surtout quand dr house, après maintes explications, nous dit qu'il fait pas froid dans l'espace: ça décrédibilise ce que j'ai lu avant. Parce que le froid, il me semble, est l'absence de choc moléculaire, ce qui correspond bien au vide spatial... M'enfin, merci quand même au dr parce que mieux vaut mourir en croyant être moins bête :)
(sinon, pour l'anonyme qui se pose des questions sur le pourquoi du comment du maiiis de la mort, je lui propose la célèbre épitaphe suivante: "je vous l'avais bien dit que j'étais malade")

Rom a dit…

Chère Marion, concernant votre question (oui je réponds avec beaucoup de retard), je ne suis pas médecin, mais tout comme Dr House, ça va venir.
Dr House qui apparemment étudie à la même faculté de médecine que moi, car il a reconnu le programme de première année (que j'ai déjà réussi, il peut donc se rassurer, je peux glander en toute quiétude ^^).

Anonyme a dit…

@Ane
"Parce que le froid, il me semble, est l'absence de choc moléculaire, ce qui correspond bien au vide spatial... "

Oui.
Mais les ondes em du soleil habituellement filtrées en grande partie par l'atmosphère le sont ici directement par ta peau, dont les IR et les UV, aux effets néfastes qu'ont leur connait.

Au milieu du vide interstellaire effectivement il y à un "vide" (de matière et plus ou moins d'énergie) ou l'ont gèlerai en quelques instants, mais nous sommes incapables d'y aller.

roselora a dit…


ça fait longtemps que je n'étais pas venus sur votre super blog, il me plait toujours continuez comme ça

voyance par mail