mardi 12 avril 2011

Mardi, Uranium appauvri

carte

page01

page02
page03

page04

page04bis

page05bis

page05


page06
page07

page08
page09


page10
page11

page12

NE PAS HESITER A ALLER VOIR LES COMMENTAIRES (qui rectifient quelques petites erreur u_U')

SOURCES
_ la carte est tirée du terrible site Awkward familly, site de photos de famille atroces.
_ La centrale dessinée par Youki est une centrale REP (réacteur à eau sous pression--> joli schéma qui bouge), qui comporte de grosses "cheminées" par où sortent la vapeur d'eau du circuit secondaire.
Le modèle de Mac Gyver (et de Fukushima) est une REB (réacteur à eau bouillante), et il n'y a pas de "cheminée" de refroidissement car l'eau chauffée retourne au réacteur (si j'ai bien tout compris).
_En parlant de cheminées de refroidissements, en voilà deux qui explosent. Ca montre la taille des monstres.
_ Pour comprendre la différence entre Becquerel (ce qu'on émet) et Sievert (ce qu'on reçoit), le CEA propose des animations assez claires.: pour les becquerels (CLIC) et les sieverts (CLIC)
_Pour se donner une idée de ce qu'on peut encaisser comme quantité de sievert dans une journée, les doses normales, les doses létales, voici un super graphique (merci delphine).
_ A lire: "La pomme et l'atome"de Sébastien Balibar qui explique qu'une personne de 55kg aune activité naturelle de 5 500 Bq et que c'est pas grand chose. Le lait, les caillous, le poisson est radioactif, comme le montre cette animation interactive totalement décoiffante.
-Autre animation qui montre la réaction en chaine de la fission
_ A lire, divers artciles de l'IRSN; et à voir les épisodes "c'est pas sorcier" sur "la radioactivité", "l'énérgie nucléaire" et "les déchets radioactifs".

91 commentaires:

Santi a dit…

Je me permet de relever une petite erreur.
Que je sache, la fission ne produit pas "directement" de chaleur. Ce sont les rayonnements (très énergétiques) l'unique source d'énergie (je crois/pense).
Sinon, très bon, comme d'habitude!

Jean-Romain a dit…

Très bon, très con. Change rien :)

Marion a dit…

Santi: Alors là, je suis très ouverte à tous les commentaires, parce que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre certaines réactions... je sais que j'ai du faire des inexactitudes grosses comme des patates sur ce coup!

Cchristyves a dit…

Oui, c'est moins précis scientifiquement que d'habitude !
Mais on adore quand même :)

Voici une expérience très visuelle avec les explications sur la fission de l'uranium :
http://www.youtube.com/watch?v=0v8i4v1mieU

Alexandre a dit…

Le lien vers le schéma est quelque peu erroné, y'a une erreur sur "electricité"

Voici le bon lien :
http://www.duke-energy.com/about-energy/generating-electricity/nuclear-how.asp

Merci pour cet article en tout cas !

Marion a dit…

Merci Alexandre, je vais corriger!

Charles a dit…

Moi ce que j'aimerais comprendre dans cette histoire, c'est POURQUOI tout ceci est toxique ?

Janine a dit…

1) c'est génial 2) d'accord avec Charles, faudrait faire une deuxième partie qui explique en quoi ça fait bobo la radioactivité...

Anonyme a dit…

Moi j'aimerais bien savoir ce qu'est la critiquicité et QUE FAIRE ?!

Merci pour ton blog

Ludimie a dit…

C'que c'est bon ! A chaque fois c'est une réussite ! Vivement la prochaine et merci pour celle-ci !

Anonyme a dit…

J'adore !

adweniel a dit…

Le concert de Johnny m'a fait éclater de rire, dans le salon avec ma famille autour j'ai du passer pour un toto!
Allumez le feu!

Nico a dit…

je conseille aussi http://xkcd.com/radiation/ pour bien rire :)

LilRemi a dit…

Quelques petites précisions :
- c'est l'U235 qui n'est pas grand copain avec les neutrons... l'U239 ne fait que les manger...
- pour compléter Santi : en fait, la chaleur provient principalement de l'énergie cinétique des produits de fission (lorsque l'U235 s'est cassé en deux donc). Ils la perdent en se cognant aux noyaux à proximité.
- pour faire très simple : les tours de refroidissement, c'est près des fleuves, lacs, etc pour éviter de chauffer trop l'eau, par contre, près de la mer, pas besoin de tours, on réchauffe la mer (elle s'en rend presque pas compte ;) ). Les REP et les REB utilisent les deux méthodes.
Pourquoi refroidir ? Je te laisse faire le cours sur le rendement de Carnot :)

Bonne soirée !

ariel a dit…

Pour répondre à Santi :

Une fission produit grosso-modo 200 MeV.

80% sous forme d'agitation thermique des 2 produits de fission créés
10% sous forme de neutrino qui s'en vont au confins de l'univers
10% sous forme de rayonnement alpha, beta, gamma et neutron.

Valà !

Ln2 a dit…

Vi, une petite erreur, l'U238 est super stable, c'est ce salaud U235 qui fissione tout ca tout ca.

Par contre, l'U238, il mange et devient du gentillou plutonium.

Ln2 a dit…

Vi, et autant etre précis, dans les notes de bas de page, "le REP qui comporte de grosses "cheminées" par où sortent la vapeur d'eau du circuit secondaire."
en vrai la vapeur d'eau c'est celle du circuit de refroidissement du circuit secondaire (ya 3 circuits quoi, mais le dernier il est pas fermé, c'est l'usine à nuages)

Tompoch a dit…

Mer-ci : enfin un sujet lourd abordé avec le ? habituel !
Sinon, cat-nome j'ai pas capté, et j'ai le schéma de la centrale sur le graphique ;-)
Sinon la balance of power, trop fort !

Hub a dit…

trop fort !
bravo encore !
(avant qu'on soient tous morts)
(de rire ?)

Sebast a dit…

Deux questions : d'où vient le neutron initial qui permet de lancer la fission ? Qu'est ce que les "déchets radioactifs" ? La résultante de la fission de l'Uranium 235 ?

lilipop a dit…

Tu ne crois pas si bien dire, j'ai déjà entendu parler de bricoleurs du dimanches qui Macgiverisent des petits réacteurs nucléaires dans leur cave... Un peu flippant mais tellement Professeure Moustache !
http://www.slate.fr/story/23559/un-reacteur-nucleaire-fait-maison

Ln2 a dit…

@tompoch: Cattenom est un des sites français où EDF a des centrales

@sebast: le neutron initial, il est généré naturellement par l'instabilité de l'U235. La réaction en chaine est possible si on met l'element fissile en situation critique (c'est à dire proche d'autres éléments fissiles). PAr exemple, imagine un concert de Slayer où il n'y a qu'un seul agité qui bouge les bras autour de lui dans la fosse, et bien rien ne de passe de particulier. Tu en rajoutes un deuxieme, ca marche toujours, mais à partir du moment ou il y en a 1 de plus dans la fosse que leur espace intime, le premier choc entre danseurs va entrainer par réaction en chaine une bagarre généralisée. C'est ce qui se passe dans le coeur, on fait en sorte que la fosse soit pleine pour que l'energie de tous s'autoalimente.

Les dechets nucléaires sont effectivements les produits résultants de la fission de l'U235 (en fait, c'est un peu plus compliqué, c'est l'u238 qui absorbe, qui devient du Pu (239 à 242) qui lui meme génère ses produits de fission, c'est eux les plus casses bonbons.)

tBuLi a dit…

Un petit point sur les isotopes:
• U233: peu abondant dans la nature; fissile. Pourrait être produit dans des réacteurs nucléaires au Thorium (pour autant que je le sache, le seul réacteur de ce type a fonctionné expérimentalement dans les années 60)
• U235: combustible de choix pour nos centrales; évidemment fissile. Comme il est peu abondant, on enrichit le combustible (env. 5% du poids) par un processus complexe.
• U238: isotope majoritaire, on le retrouve aussi dans les alliages de munition et de blindage (l'Uranium a une densité très élevée); non fissile, mais transmute après l'absorption d'un neutron en Plutonium (Pu239) qui lui est fissile!

Pour le premier neutron:
Théoriquement un seul neutron pourrait suffire à démarrer une réaction en chaîne. En pratique, on peut soit utiliser une source de neutrons (par exemple en Américium, si ma mémoire est bonne), soit provoquer une forte augmentation de la densité du flux de neutron (ce qui revient au même) en compressant de manière explosive une sphère de combustible fissile (comme cela se faisait dans les premières bombes A) ou en réfléchissant le flux avec par exemple des parois en Béryllium (au moins deux physiciens sont morts en faisant des expériences de ce genre avec une sphère de Plutonium dans les années 40-50; la sphère reçut l'affectueux surnom de "Demon Core" — coeur du démon — avant d'être utilisée comme combustible dans des tests nucléaires sur l'atoll de Bikini). L'augmentation du flux de neutron fait entrer le combustible en état critique: la réaction en chaîne est auto-entretenue.

Pour ce qui est des déchets nucléaires et de leurs dangers, liés ou non au rayonnements, je laisse le prof. Moustache nous faire une gentille note...

Thomas a dit…

Simulateur de centrale nucléaire :
http://esa21.kennesaw.edu/activities/nukeenergy/nuke.htm

Anonyme a dit…

@Charles a dit…

Moi ce que j'aimerais comprendre dans cette histoire, c'est POURQUOI tout ceci est toxique ?

1-Parce que un atome qui pète en deux se transforme en deux atomes différents (ex: on avait de l'uranium, on obtient divers trucs dont du plomb; on avait du carbone, on obtient un atome d'azote). Qui plus est les résultats sont souvent radioactifs eux aussi et rendent donc leur environnement radioactif, etc.
2-Parce que l'énergie fournie aux atomes (par les rayons gamma) peut servir à déclencher des réactions chimiques.

Or nos cellules sont des machins fragiles dans lesquelles des tas de réactions chimiques sont en cours. (en gros) toutes ces réactions utilisent comme "plans" ce qui est inscrit dans l'ADN. Et l'ADN est une grande molécule costaud mais pas trop.

A)-Si l'ADN est bousillé par 1) ou 2), les plans sont fichus (qui c'est qu'à mis une grosse tache d'encre sur les plans?!), la cellule a de bonne chance de devenir folle=cancéreuse. Cas qui arrive facilement si on force sur l'iode radioactif. D'autant plus que certains machins radioactifs ressemblent tellement à des éléments utiles à nos cellules qu'elles ne font pas la différence. Et les assimilent. Pas de pot.

B)-Si on a avalé une grosse dose de trucs irradiés ou si on s'est pris une bonne dose de radiation (ex: stage dans un coeur de centrale nucléaire en fonctionnement sans protection), on aura les même problèmes qu'en A) + un effet coup de soleil massif sur tout ce qui a été touché. Pas de pot, les radiations pénètrent bien dans le corps à ce dosage, le coup de soleil inclus aussi le tube digestif (mais pas trop le cerveau, un peu plus protégé par le crane). Effets: (en gros) de même que la peau pèle après un gros coup de soleil, toute la peau exposée va peler, comme après une brulure, mais les intestins aussi... qui vont cesser de fonctionner. Bref: mort garantie, très désagréable et trop lente au goût de ceux qui y ont droit.
cf:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_des_rayons

Anonyme a dit…

Bref, si ça pète (et que tu peux pas partir très très très loin), tu t'enterres (3m ou plus), tu bouffes de la nourriture non contaminée et tu bois de l'eau non contaminée pendant 1mois ou deux, et quand tu sors tu passes les légumes au compteur geiger avant de les bouffer.

Anneau Nimes a dit…

Un truc marrant à expliquer pour notre prof à moustache: l'accident de criticité dit aussi: "oups, j'ai trop rapproché deux demi-boules de pétanque en uranium l'une de l'autre et tout m'a pété à la gu...le"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Harry_Daghlian_Jr.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Slotin

Abettik a dit…

j'ai trouvé MacGyver Inc!

En fait, il s'appelle Marc Suppes, il fait de la fusion et pas de la fission (le deuterium a eu une enfance sur-protégée et il fusionne maladivement n'importe quel autre deuterium si on les met très (très) près les uns des autres) mais c'est quand même dans son garage

http://owni.fr/2011/04/03/mark-suppes-lhomme-qui-fusionne-des-atomes-dans-son-garage/

Anonyme a dit…

L'énergie produite est due au fait que la masse d'un noyau d'U235 est légèrement plus grande que la masse des deux morceaux lorsqu'ils sont cassés.
L'énergie produite est alors régie par une équation bien connue:
E=MC²
E= Energie
M= différence de masse entre avant et après fission
C = vitesse de la lumière

Barbu a dit…

Quel talent ! Une grosse connerie à chaque case. Je m'incline. ^^ Toujours aussi formidable ce blog.

Marion a dit…

OUla, je crois que je ne vais pas répondre individuellement, mais je crois que je vais rajouter dans mes sources d'aller voir les commentaire pour en savoir plus!
Vous éclairez enfin ma lanterne sur l'U235 et l'U238. J'étais pas sûre d'avoir compris... mince!

Faudrait faire en effet une seconde partie sur les effets de la radioactivité..; si vous avez des infos là dessus.. je suis preneuse.

Mais j'ai l'impression qu'il y a physiciens dans l'assistance non?

yvanoe a dit…

Mortel ! pas l'article les radiations
Serait temps d'arrêter les conneries

ariel a dit…

Un peu de précision pour ceux qui se posent la question du premier neutron :

Dans une centrale ordinaire (qui a déjà servi) on ne change jamais qu'une partie du combustible. L'autre partie du combustible qui a déjà été irradié lors d'un ou deux cycle contient des Actinides Mineurs dont certains sont des émetteurs neutrons spontannés. Un actinide mineur est un élément lourd issus de la capture neutronique par de l'Uranium ou du Plutonium et d'émission de rayonnement spontanné (ou pas). C'est un peu compliqué donc voilà ici en plus simple : http://fr.wikipedia.org/wiki/Actinides_mineurs

Dans une centrale toute neuve, on met une source neutronique (pas besoin de beaucoup) qui est souvent composée de deux éléments distincts mélangés : un émetteur alpha spontanné et un (alpha,n) qui émet un neutron quand il reçoit un alpha. Résultat, on a une source de neutrons spontannés pour démarrer la centrale.

re-valà

PS : oui Marion, y'en a qui sont au taquet sur l'atome ici (et sur la tome aussi). Super note, comme d'hab :)

Anonyme a dit…

Salut !
Pour la toxicité de la radioactivité, c'est (relativement simple. Les rayonnements sont ionisant : ils vont créer dans l'organisme des molécules très réactives (genre superoxyde) qui endommagent l'ADN et les protéines. Ils peuvent aussi directement endommager l'ADN. Et avec de l'ADN tout cassé, les cellules n'ont plus la bonne information génétique pour fonctionner, et tout part en vrille.
Bref, c'est très mutagène et ça peut transformer un lézard en gros monstre prêt à détruire Tokyo.
Sinon, très bon épisode :)

Ma Semaine En Image a dit…

Excellent article comme d'habitude et marrant en plus. J'attend le prochain avec impatience. PS : Les discussions sur les commentaires sont très intéressants aussi.

Bravo, à plus.

globule a dit…

Youki a une petite dent contre les chats ?!
Excellent !

Anonyme a dit…

me sens un peu moins con!pas sur que ça m'aide a resister aux effets néfastes de fukushima(qui est en train de nous faire pouser du gozilla dans tout les coins!)mais jme serais bien fendue la gueule avant de claquer!!!

Despina a dit…

C'que c'est bon ! A chaque fois c'est une réussite ! Merci Professeure ! Adoré le lien vers le concert de Johnny ! EXCELLENT !

Anonyme a dit…

moi j'aimerais savoir ou on peu commandé cette mini centrale nuclaire en kit mac gyver ! ça me tente bien , ça m'occuperas sur le bateaux quand j'irais a tokyo.... :p

cobaye a dit…

Par rapport aux effets des radiations, juste pour contribuer à casser ce mythe qui a la peau dure: non on ne fabrique pas des «Godzilla», la meilleure preuve en est la zone contaminée de Tchernobyl (pas de chats à 5 pattes ni de pigeons à poils).

D'une part les doses massives de radiations sont rapidement létales (donc peu de chances de transmettre des mutations aux descendants), d'autre part les organismes multi-cellullaires sont trop complexes pour pouvoir se réorganiser spontanément. L'apparition d'un troisième œil, d'une 5ème patte ou que sais-je sur un animal est de l'ordre de l'impossible, il faudrait réécrire complètement le script si je puis dire, d'autant plus que les organismes une fois «nés» sont rarement capables de réactiver les mécanismes qui leur ont permis de se former.

D'autre part, que la dose soit forte ou pas, prolongée ou pas, pour que les nouveaux nés (en admettant qu'ils ne soient pas eux-mêmes exposés) soient des mutants, il faut déjà que l'un de leurs parents ait subi des mutations dans l'ADN de ses ovules ou spermatozoïdes. Que ces mutations n'aient pas été létales pour ces cellules là, puis que ces cellules soient encore fonctionnelles (ben oui par exemple, faut aller le chercher l'ovule en général ;) ). Puis, que les mutations ne soient pas si handicapantes dans le schéma général de l'organisme: vous savez celui qui va dresser les grandes lignes genre combien de bras, quelle organisation squelettique etc, grandes lignes qui dépendent de schémas encore plus généraux et simples qui s'entrecroisent et relèvent du fonctionnement d'une cellule, de comment on fait tourner une molécule, quand/où on en en produit une etc. Donc la conséquence la plus probable est la mort rapide suite à la fécondation. Donc une baisse globale de la fertilité et de la fécondité.

Les seules anomalies génétiques qui peuvent passer sont celles qui ne sont pas létales, et donc n'atteignent pas des fondements de l'organisation des organismes.
Et celles qui sont silencieuses parce que l'organisme va se retrouver avec un exemplaire muté et un normal (les animaux ont généralement deux exemplaires de chaque gène). Ce cas entraîne une augmentation du risque cancéreux essentiellement, ou du risque de déclencher certaines maladies génétiques, car comme le dit cet article, nous sommes exposés en permanence à des radiations qui peuvent, ça arrive, faire muter un des exemplaires (il y a un certain nombre de maladies typiques de ces mutations post-naissance, non liées à quelque accident nucléaire). Pas de bol si vous mutez le seul bon qu'il vous restait…

Ah et sinon, de manière plus positive, nos organismes résultant d'une sévère sélection par la mort depuis des millions d'années, nos cellules sont dotées de mécanismes de protection contre les radiations, et également de réparation des dommages à l'ADN (mais aussi aux protéines) −avec un taux d'erreur pas trop mauvais. Elles sont aussi capables de reconnaître des protéines malformées, surexcitées par des radiations, et de les détruire. Enfin généralement les cellules qui se mettent à déconner meurent, ou se suicident, ou reçoivent l'ordre par des globules blancs de le faire. Si tout ça échoue, alors on se retrouve avec une cellule qui peut devenir tumorale voire cancéreuse.

Il me semblait important de rappeler ça, parce que ces histoires de moutons à 5 pattes et de monstres fluorescents nourrissent malheureusement un peu trop l'imaginaire collectif et alimentent les peurs irraisonnées ;)

Cheurtra a dit…

Je crois que les liens du "joli schema qui bouge" est parti vers celui du "super graphique", et le joli graphique existe plus :'(

Sylvain a dit…

Pour rebondir sur les remarques précédentes sur le mode de fonctionnement des centrales, duke-energy.com montre bien les 3 circuits d'eau (modèle de la plupart des centrales françaises) :
-Circuit primaire, dont l'eau est en contact direct avec le réacteur et est donc 1. très chaude et 2. très radioactive
-Circuit secondaire : celui qui sert à faire tourner les turbines grâce à la détente de l'eau chauffée par le circuit primaire. Le chauffage de l'eau du circuit secondaire se fait par transfert de chaleur, pas de contact entre les eaux. L'eau du circuit secondaire est toutefois un peu radioactive.
-Circuit tertiaire : le seul circuit ouvert des trois qui permet de refroidir le circuit secondaire. Le débit d'entrée est super important, d'où la construction, en général, d'un barrage en amont et d'un canal qui permet de réguler l'eau à tout moment.

Anonyme a dit…

Fantastique ce blog, je ne m'en lasse pas ! :)

Anonyme a dit…

Rhalala si on peut plus faire de blagues sur Godzilla sans que ça serve de prétexte à quelqu'un pour qu'il ramène sa science.
Je mettrai une grosse pancarte "ATTENTION ! HUMOUR" la prochaine fois ;)

lebarnay a dit…

Fukushima en 3 minutes selon lemonde.fr
http://www.lemonde.fr/japon/infographie/2011/04/13/comprendre-l-accident-de-fukushima-en-3-minutes_1506740_1492975.html

Lord Gnom a dit…

C'était absolument génial.
Une de mes notes préférées, sans aucun doute, j'ai ri du début à la fin (en fait, je riais déjà, avant même que les explications ne commencent).

Un grand merci.
Bonne continuation!

seb haton a dit…

Ce message expliquerait donc les problèmes de contamination subie par les spectateurs de concerts ou de manifestations sportives, et leurs difficultés ultérieures à se réinsérer dans la société !
s.h.

Cécile a dit…

J'ai beaucoup aimé la référence à Catenome :D Centrale que j'ai visté d'ailleurs, le genre de sortie scolaire qu'on échappe pas dans la région ^^

Alan Vonlanthen a dit…

Chapeau bas! Je ne verrai plus jamais un isotope instable de la même manière. Plié de rire du début à la fin, j'ai adoré, comme toujours! Merci et bravo :)

Anonyme a dit…

Pas de Godzilla d'accord... mais télépathe?
allez soyez chouettes!

Brume a dit…

je ne commente quasiment jamais mais je suis toujours happy quand tu postes un nouvel article !
continue comme ça je suis vraiment fan de ton blog drôle et intelligent... c'est rare ! :)

Une compatriote

Julien a dit…

Je vais envoyer ça à tous les profs de physique que je connais, ça leur donnera des idées pour leurs cours !

Avec l'un d'entre eux, on a produit des animations de physique, dont une sur la question de la centrale nucléaire : sur Dailymotion ici
Bon le format est moins fun (quoique), mais les animations sont assez bien fichues !

Toutes les autres animations sont à trouver dans cette fiction : http://lewebpedagogique.com/delaphysique

Désolé pour la "pub", mais je trouvais que c'était un bon complément à cette analyse

Jean-Philippe a dit…

Merci beaucoup Marion de nous faire rire ! Et quand on vit à Tokyo comme moi, ça fait du bien. :)

Merci aussi à Cobaye pour le coté positif de nos cellules. ;)

Guillaume a dit…

Mince, Flickr a l'air d'être tombé en panne, du coup je peux pas me marrer comme les autres...

BLef a dit…

Laurel/Brume spotted ?

SimHB a dit…

Wouuuu! How successful this blog is!

Bravo mlle montaigne, toujours aussi hilarante (bien que trop rare)

Merci pour la pub insidieuse,
SimHB

orionis a dit…

c'est toujours aussi bon et didactique, ça devrait être remboursé par la sécu!

Chacha a dit…

Marion, pour t'aider à faire la deuxième partie, il y a ça :
http://www.rue89.com/explicateur/2011/03/16/nucleaire-les-questions-que-vous-nosez-pas-trop-poser-195210

(y a une question sur la santé)

Bravo pour ton blog, et cet article particulièrement. La situation est tellement effrayante que ça fait du bien d'en rire (si je puis dire).

Unitis_fr a dit…

Hey !
Sympa de mourir moins bete mais y'a plein d'autres moyens de se distraire !
Allez donc faire un petit tour sur Unitis.fr,
des surprises, des cadeaux, des rencontres, c'est cool aussi...
Bye.

Nadjib a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nadjib a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nadjib a dit…

Génial comme d'habitude!
2 précisions sur le post scriptum, les grosses "cheminées" refroidissent le circuit tertiaire dans une centrale type REP, le secondaire fait tourner les turbines.
Pour un REB, l'eau du circuit primaire se vaporise dans la cuve et est injectées directement dans les turbines, les condenseurs des turbines permettent un transfert de chaleur vers un circuit secondaire, donc refroidissement quand même..
A oui, et pour amorcer la réaction, on ralentit aussi les neutrons avec de l'eau borée...
Et oui les neutrons sont trop rapides naturellement pour entretenir une réaction constante avec leurs congénères.
Voila... Et encore merci pour votre site!!

Quentin a dit…

Bravo comme toujours !

coucou, problème sur le lien du "joli schéma qui bouge" :)

le y de electricity s'est transformé en signe extra terrestre ...

Anonyme a dit…

Rhaaaaaaa !!!
On ne créée pas d'énergie !!!

Elle change de forme mais jamais, en aucun cas, on ne créée (ni ne perd d'ailleurs) d'énergie !

C'est fondamental d'être rigoureux là-dessus sinon c'est forcément le bordel dans ce que l'on dit.


L'énergie des liaisons internucléons (interaction forte) est transformée en énergie de rayonnement, puis en énergie thermique. En rien on n'a créée d'énergie.
Cette énergie thermique (présente dans la vapeur d'eau) est ensuite transformée en énergie mécanique (au niveau des pales des turbines) puis enfin en énergie électrique (alternateur).

Simonsays a dit…

Un autre schéma intéressant illustrant les doses de radiations absorbées et les dangers potentiels sur l'homme http://imgs.xkcd.com/blag/radiation.png

Key-Scar a dit…

Et bien ! Toujours aussi instructif et drôle !! Merci beaucoup !! Et surtout, bonne continuation, j'attends toujours avec impatience une nouvelle parution !

gallier2 a dit…

Quelques remarques et précisions:

1) quelqu'un évoquait les centrales au Thorium, il y en avait une en activité en Allemagne le THTR-300 à Hamm-Uentropp qui a du être arrêté pour des raisons techniques de fiabilité.
http://fr.wikipedia.org/wiki/THTR-300

2) Le danger des déchets vient de deux sources, les radiations évoqués justement, mais aussi pour leur toxicité chimique. Le plutonium, même s'il n'était pas horriblement actif, serait toxique.

3) Fukushima (n'oublions pas Tokai et Onagawa car ce sont bien trois centrales qui ont été touchés au Japon et qui fuient) est probablement beaucoup plus grave que Tchernobyl. A Tchernobyl il s'agissait de 100kg de Pu et 160t d'Uranium, à Fukushima il s'agit d'au moins plusieurs quintaux de Pu et de 1600t d'Uranium.

Anonyme a dit…

j'ai bien aimé les raisons profondes de l'instabilité de l'uranium. Par contre dans les commentaires, plusieurs plus savant que moi semble faire une erreur assez grossière. Une espèce atomique est caractérisée par le nombre de proton (ex : carbone a 6 protons, oxygène en a 8, uranium en a 92 !). Alors je ne comprend pas bien comment uranium peut devenir plutonium en prenant un neutron dans la figure, en fait il faut qu'il ramasse deux protons pour en avoir 94 et changer de nom. J'ai faux ou bien ?
mil biz et bravo en tout cas !

Pierre a dit…

@anonyme, il existe un type de réaction nucléaire pour lequel un neutron au sein du noyau atomique se transforme en un proton + un électron. L'électron est projeté hors de l'atome avec une grande énergie (c'est ce qu'on appelle la radioactivité beta) et l'atome change de nature, il monte d'un cran dans la classification périodique car il a un proton en plus.
Après deux réactions de ce type l'Uranium 239 se transforme en Plutonium. Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Uranium_238

Pierre a dit…

Puisque j'y suis, il y a une coquille dans le dessin de la "balance of power" qui me semble-t-il n'a pas été relevée : 1000 milliards de milliards, c'est à peu de chose près le nombre d'atomes dans un gramme d'uranium (en fait 2500 mill. de mill.), le nombre de désintégrations par seconde est beaucoup plus faible !! Après vérification, pour l'uranium pur il se situe entre quelques dizaines de milliers de désintégrations par seconde, voire quelques millions (selon les proportions des différents isotopes).

C'est un niveau de radioactivité qui est finalement plus faible que celui des "produits de fission" qui ont eux des durées de vie plus courtes et qui sont souvent beaucoup plus dangereux que de l'uranium pur.

Et toujours puisque j'y suis et que je ne poste jamais de commentaire : j'adore ce blog, merci Marion pour toutes ces histoires à thème scientifique !!

Anonyme a dit…

Coucou ! toute nouvelle moi :) J'arrive grace au lien du libraire :)
Super ce que tu fais ! déjà que je passais beaucoup de temps chez le "libraire qui se cache" mais là ça va pas arranger mes affaires !
Stella J.

il a dit…

En tout cas avec le nucléaire y'a pas que l'uranium qui s'enrichit.

Anonyme a dit…

Premier com pour dire combien ce post et ce blog tout entier est magnifiquement intelligemment drôle, merveilleusement grafitté,

et chapeau aussi à tous les contributeurs en commentaires.

Marion on t'aime!

Belzaran a dit…

Passionnant et très bien expliqué, toujours avec humour. J'adore la métaphore séisme/tsunami...

Xavier a dit…

Bonsoir,
Excellent vraiment excellent, je vais de ce pas recommander ce site !
Bravo !
Belle vie à vous
Xavier

RChS a dit…

Magnifique, je peut vraiment dire que là je suis moin bête x) Merci

http://electrical-columbia.blogspot.com/

jeremy42 a dit…

test

Gentil Salaud a dit…

Hilarant comme d'habitude.

Toutes les corrections scientifiques necessaires ont ete apportees par les autres physiciens.

Pour la deuxieme partie je suis dispo si necessaire, comme c'est un peu mon metier d'irradier des gens pour essayer de les guerir du cancer je pense pouvoir etre utile.

Energie propre a dit…

revenons au solaire

dexter a dit…

Joli coup de crayon et beaucoup d'humour!super blog !

Véronique a dit…

Vous êtes géniale (je pèse mon mot).
Que de talents exposés sur si peu de place.

Gros bisou à Youki !

darby-shaw a dit…

Bravo Marion,
je redécouvre ce blog avec un billet vraiment chouette
si on passait tes billets à la télé à la place du bigdeal, les gens seraient moins con ...

à quand des vidéos à la "il était une fois la vie ..."

Popolon a dit…

Juste pour information, il y a de forte chances pour que les centrales de refroidissement du Henan, en Chine donc, soit des centrales à Charbon. Je m'était étonné du nombre de centrales nucléaires (me rappelant de la visite de mon enfance en tant qu'écolier), dans le Nord de l'Allemagne en allant au Cebit de Hanovre, et encore plus en Chine, de voir des centrales nucléaires en plein centre ville.

Ben non, ce sont des centrales thermiques aussi, mais à charbon, on y voit souvent le gros tas de charbon plus ou moins protégés de la pluie.

Et contrairement à certaines rumeurs, les centrales à charbon, ça dégage pas de grosse fumée noire. car les fumées carboniques sont filtrées bien avant la sortie vapeur d'un circuit de refroidissement indépendant (une centrale à fuel pourrait faire du noir (c.f. un ami Taïwanais dont le père à demander dans quel cas fumée noir/fumée blanche).

Là où on se rend compte de la puissance du nucléaire, c'est aussi donc, quand on voit le tassement des centrales à charbon en Allemagne (tout plein le bord de l'autoroute) ou en Chine, 4 centrales pour une ville moyenne (de 5 à 10 millions d'habitants tout de même). Bon, il font des efforts tout de même, grands parcs éoliens, chauffe-eau solaire généralisés (c'est ce qui consomme le plus, prenez des douches froides), poteaux de 10m solaires + éolien un peu partout, maisons à énergie positives dans certaines villes (de même en Allemagne pour les maisons)...

Après quand on parle du bilan énergétique uranium/charbon, la vapeur d'eau chaude participe aussi à l'effet de serre, sans compter les guerres/transport/gendarmes mobiles etc... nécessaire au cycle de l'utilisation de l'uranium. Je ne sais pas ce qu'on fait du CO2 dans les centrales à charbon ? peut être que ça sert à alimenter les pompes à bière ? Cela expliquerait le développement exponentiel des brasseries en Chine et en Allemagne ^^.

le Poney a dit…

Le joli schéma est ici
http://www.duke-energy.com/about-energy/generating-electricity/nuclear-how.asp

Anonyme a dit…

j'ai mal à la tête......

Anonyme a dit…

Salut

On te l a surement fait remarque mais c est le U-235 qui est fissile et le 238 il se transforme en Pu-239 quand il prend un neutron.
Je te lis souvent
Merci

Guillaume a dit…

Bonjour,
merci pour toutes ces notes géniales.
Je me permets d'apporter une piste vers de nouveaux horizons pour le nucléaire, très intéressante sur les plans de la science, de l'économie et de la sécurité, mais malheureusement trop ignorée des pouvoirs financiers et politiques :
http://www.solidariteetprogres.org/Pour-Science-Vie-un-autre-nucleaire-est-possible_08251

Dominguez Gallagher Karen Patricia a dit…

i like this blog, very fantastic, really good job! XDXDXDXDXDXDXDXDXD

Voyante a dit…

Votre blog est une source d’infos, je suis un lecteur assidu et je vous souhaite bonne continuation .

Maria José a dit…

Merci pour toutes les informations que tu nous proposes en partage depuis longtemps et bravo pour la qualité de ton travail ...
Longue vie à ce site.


Voyance serieuse

lora a dit…

Je m’arrête très souvent sur votre site que j’apprécie beaucoup, cela me permet de m’évader et de penser à autres choses....Que du bonheur !! Merci .

Voyance gratuitement