vendredi 24 avril 2015

Vendredi, dermatologie


acne00

acne01

acne02

acne03

acne04




acne05



acne06



acne07



acne08

acne09



acne10



acne11

acne12

acne13

acne14

acne15



Sources:
_la carte postale vient d'un site bizarre qui s'appelle The Weird Wide Web... si vous commencez à y aller, vous en avez pour deux heures. 
_Un grand merci au dr. Charlotte Fite, Dermatologue pour ses données et ses relectures.
_ Sur ses conseils, pour en savoir plus, vous pouvez aller consulter ce site.
_Une prochaine fois, on vous expliquera pourquoi faut montrer ses grains de beauté à un dermato et que les cabines à UV, c'est pas une bonne idée. 
_Pour l'instant je résiste à l'envie de vous proposer des vidéos Youtube de comédons gros comme des cannelloni... je ne sais pas ce qui me retient... On va voir si vous êtes sages.

14 commentaires:

bobo69120 a dit…

Le temps d'avoir un rendez-vous chez un dermatologue, tu es passé de l'adolescence à la ménopause ...

Professeur Moustache a dit…

bobo69120 : hélas, faute au gouvernement..qui considère que si y'a trop de médecins y'a trop de dépenses...d'où la pénurie médicale.

CherryTree a dit…

'M'a donné faim, cet article!


...Allez Marion, balance les vidéos ^^

amertum a dit…

Mon Dieu, cette chute... Mortel...lement drôle!

Dumont Olivier a dit…

Bonjour Marion, j'ai l'impression que les planches ne sont plus visibles sur le site (symbole image cassée sur tous mes navigateurs).
Merci :)

aoumess zirprus a dit…

Jolie salve contre les crèmes anti-gras "ambitieuses" !
Et surtout magnifique final hommage à un film de troupe britannique à l'humour absurde cherchant un récipient mythique... =D

Comment faire ... a dit…

C'est terrible tout ce gras qui se perd... Faudrait en parler d'urgence aux industriels de la bouffe... il pourrait recycler et tout le monde serait content, non?

Lewescarol a dit…

ah j'adore votre site, c'est drôle intelligent, vos dessins sont vivants ! combien je vous dois docteur ?

Tom L Beauchamp a dit…

Faute de dermato, le médecin généraliste est là.

coopérant a dit…

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-musee-des-moulages--ans-d-histoire-de-la-dermatologie_13256.html

lepoissonmasqué a dit…

Bon en tant que catho, j'ai un peu de mal avec la chute, mais à part ça je me demandais d'où venait le goût du charcutage de comédons?
La grande joie perverse devant les "patchs" qui font ressortir, tels des petits vers blancs, toutes les ragougnasses de sébum contenues dans les pores du nez?
J'avoue en acheter parfois par pur vice, sachant que côté soin ça ne sert pas à grand-chose.

Uk a dit…

@Prof moustache: "hélas, faute au gouvernement..qui considère que si y'a trop de médecins y'a trop de dépenses...d'où la pénurie médicale."

C'est une façon de voir. On peut aussi regarder la répartition des dermatologues en France (île de France et Sud Est..) et le nombre de dermato hors secteur 1...et se dire que la faute du gouvernement est plutôt de persister dans la voie de la médecine libérale.

Rebel O'Conner a dit…

le goût de l'expulsion de points noirs, ça vient d'une histoire de Gotlib, évidement.

sinon, Marie n'a pas fini sa vie vierge, vu qu'elle a eu 8 enfants avec Joseph.

tom a dit…

Bonjour,

Pour rappel, l'attitude "du gouvernement" que vous mentionnez est celle de l'Etat dans les années 90. À l'époque il y a un pic de démographie médicale et l'Etat et les syndicats de médecins demandent des restrictions du numerus clausus.

Depuis, globalement, les syndicats de médecins sont opposés à la suppression ou à l'assouplissement du numerus clausus en vigueur (voir ici en 2001: http://www.liberation.fr/economie/2001/09/03/a-la-peche-aux-infirmieres-il-en-manque-environ-20-000-en-france-8-000-recherchent-un-emploi-en-espa_375795. Idem en 2014: http://isni.fr/suppression-du-numerus-clausus-la-fausse-bonne-idee-la-mode/), qui a grossi modo doublé en 20 ans (3500 à 7500 places). Comme en plus il faut 10 ans pour former un médecin...

L'idée des services de l'Etat est depuis longtemps de revoir les missions, qu'en gros les infirmiers puissent faire une partie du travail dévolu au médecin en France et que des professions paramédicales puissent intervenir (voir ici en 2001: http://www.liberation.fr/societe/2001/11/20/en-france-de-moins-en-moins-de-praticiens_384503). Cette évolution est globalement bloquée par les syndicats de médecins et leurs relais à l'Assemblee.

Les médecins refusent également l'idée de fixer des zones d'installation comme pour les pharmaciens par exemple. Or, nous ne manquons pas de médecins, ils sont surtout très inéquitablement répartis (contrairement aux pharmaciens de nouveau, cf le rapport cité dans le paragraphe suivant).

En revanche, les médecins soutiennent les primes à l'installation, qui apparaissent pourtant globalement inefficaces. (Voir ici: http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/rapports/r4188.pdf)

Bref, le gouvernement a bon dos, mais j'imagine que c'est le discours dominant dans cette profession ;)