vendredi 4 mars 2016

Vendredi, grosse soufflerie

Les enfants, ça tombe bien qu'on publie une note aujourd'hui,
car c'est aussi la sortie de la BD "L'intelligence artificielle",
réalisée avec Jean-Noël Lafargue à la Petite Bédéthèque des Savoirs
(Lombard). Je serais vous, j'irais aussi découvrir les autres
titres super de la collection !
Tant qu'on y est, je serai en dédicace à Condrieu, aux vendanges graphiques les 12 et 13 mars 2016.
Au salon du livre de Paris, au stand du Lombard le 17 mars de 17h à 19h et au stand Arte (pour Tu mourras moins bête) le samedi 19 de 13 à 15h.
Le 25 mars, je serai au Cultura de la Défense avec Patrick Baud (heure à préciser).
Et aussi à Perros Guirrec du 15 au 17 avril.




carte

page01

page02

page03

page04

page05

page06

page07

page08

page09

page10

page11

page12

page13

SOURCES :
- La carte est tirée d'une BD qui s'appellait "Bert the turtle". Bert expliquait aux petits enfants américains comment se protéger des bombes atomiques. D'ailleurs les animaux montraient souvent l'exemple dans les tutos survie de l'époque. Si même la nature ne s'émouvait pas d'un champignon atomique... pourquoi se prendre le chou ?

- Je vous conseille vivement, mais je l'ai déjà fait pour d'autres notes, le livre d'Alex Boese Electrified Sheep. Sinon, vous pouvez lire l'extrait du livre How You Can Survive an A-Bomb Blast.- A lire : The Dragon's Tail: Americans Face the Atomic Age Par Robert A. Jacobs. dont voici une image extraite :

Voyez, même votre poney garde son calme face à une bombe atomique. Franchement, vous êtes plus courageux qu'un poney!... Bon alors.



- En fait j'ai menti : on sait comment le cochon était rendu dépressif : le cas d'Achille, the nervous pig
- De biens belles photos des chèvres 315 et cochon 311.
- Le cochon 311 est connu pour avoir survécu à l'explosion. Il a été retrouvé nageant, après que le navire dans lequel il était a coulé. Cet article ne semble pas trop y croire.
- Lors de l'opération Crossroads, il y a eu en fait deux tirs sur deux jours (c'est pour ça que j'ai mis 2 bombes entre parenthèses). Le premier a été fait depuis un bombardier le second était immergé, ce qui a produit une jolie boule d'eau de 2 km de diamètre et un tsunami de 30 mètres.

28 commentaires:

Trailh a dit…

Chère prof,
les premiers essais de bombe atomique (Nouveau Mexique) sont des bombes A (à fission nucléaire) et non pas des bombes H (à fusion nucléaire). La bombe H arrive quelques années plus tard dans les années 50.

Maxime Elbachir a dit…

Toujours aussi bien que d'habitude, mais il manque la carte, la page 3 et la page 5 !

Marion a dit…

@Trailh: tout à fait raison, j'ai corrigé, MERCI !

@Maxime Elbachir: Merci beaucoup! C'est corrigé. C'est ce qu'on appelle "un code html un peu pourrave" que j'avais mis dans la matrice :)

Edgar a dit…

Idée de titre pour votre prochain livre : "Les Ricains s'amusent bien", avec une compilation de vos planches sur leurs expériences WTF, telle que la bombe gay, l'attaque du Japon par des ballons via le JetStream, etc...

Merci encore pour cette planche (et les épisodes après 28 minutes sur Arte maintenant ;) ) !

Humbert96 a dit…

avérer = se révéler vrai. "S'avérer vrai" c'est un peu monter en haut du coup... :( (je me venge parce que j'ai le nom du hamster).

Eiffel a dit…

Est-il incorrect de dire qu’une nouvelle s’est avérée fausse? Certains jugent qu’il est contradictoire d’accoler l’adjectif faux à un verbe dont le sens premier, étymologique, est « se révéler vrai », « être reconnu vrai », « apparaître comme vrai », « se faire reconnaître comme vrai ».

Quelques ouvrages, comme le Grand Robert, signalent encore ce sens premier où s’avérer s’emploie sans attribut, comme dans la phrase : son soupçon s’est avéré.

Tous les auteurs reconnaissent toutefois, et même parfois exclusivement, un autre sens, plus faible mais plus courant, du verbe s’avérer : celui de « se révéler », de « se montrer », d’« apparaître comme », de « se manifester ». Le verbe se construit alors avec un attribut. C’est dans ce sens qu’on emploie « s’avérer » lorsqu’on dit qu’un remède s’est avéré efficace ou qu’un projet s’est avéré une réussite.

C’est lorsque l’attribut est l’adjectif faux ou vrai que les avis sont partagés et que beaucoup regimbent. Certains comme le Petit et le Grand Robert notent prudemment que s’avérer faux est « abusif ». Pour d’autres, comme Thomas, Jean Darbelnet ou le Multidictionnaire, le tour est carrément indéfendable, il est une pure contradiction. L’Académie française, dans la neuvième édition de son Dictionnaire, publiée en 1994, va jusqu’à qualifier s’avérer faux de « non-sens ». Les mêmes ouvrages en général nous mettent en garde contre le « pléonasme », s’avérer vrai.

Et pourtant un bon nombre d’auteurs – Grevisse dans ses Problèmes de langage (qui datent de 1961), André Goosse dans Le bon usage, Joseph Hanse, la grammairienne Madeleine Sauvé, le Grand Larousse de la langue française (déjà en 1971) – jugent ces tournures bien ancrées dans l’usage. Hanse soutient que l’emploi de s’avérer au sens étymologique est en fait sorti de l’usage et que s’avérer faux ne renferme donc aucune contradiction, ni s’avérer vrai de pléonasme. Même Le petit Larousse ne donne à s’avérer que le sens neutre de « se révéler, apparaître ».

Ces sources autorisées devraient nous faire accepter les deux tours. Mais, bien sûr, c’est aussi une question de goût. Ceux qui « sentent » encore l’étymologie de s’avérer, qui n’ont pas oublié le sens premier du mot, qui perçoivent vrai dans avérer peuvent avoir, selon le mot de Grevisse, une « répugnance instinctive à faire rouler en tandem s’avérer et faux ». Mais cette répugnance personnelle ne saurait tenir lieu d’interdit.

Daniel E a dit…

Cher Prof!
Si on sort dans l'espace sans combinaison, est ce qu'on est congelé instantanément à cause du froid ou est ce qu'on explose à cause de l'absence de pression atmosphérique?

JM Jacinto a dit…

Bonjour
Il me semble que pour les tests, la bombe n'etait pas larguée d'un avion, mais installée au sommet d'une tour.

Romain Bourdageau a dit…

Bonjour, je précise que électrocuter est un abus de langage. En effet, une électrocution à pour conséquence automatique la mort. On parle d'électrisation pour un choc électrique non mortel.
Cordialement, un ancien OAS. :)

Aurore Labourel a dit…

je me demande, de quoi meurent les 90% d'animaux restants ?

Emma a dit…

Chère Profe,
Maintenant, moi aussi je veux savoir.
Et pendant qu'on y est, je cherche désespérément la réponse à une question. J'ai appris (wikipedia est ton ami) que l'emsemble de la signalisation routière horizontale était découpée en multiple ou en sous-multiple de 13. Par exemple, les lignes blanches de bord d'autoroute font 39m avec 13m entre chaque. Mais pourquoi 13 ? Pourquoi ?? La sécurité routière n'a pas repondu à mon mail (oui. J'ai envoyé un mail à la sécurité routière.)
Merci Profe.

Emma a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Emmanuel Thiry a dit…

pour JM Jacinto : Pour le premier essai atomique d'Alamogordo, avant Hiroshima, la bombe était en effet placée au sommet d'une tour. Mais la bombe de Bikini elle a été larguée par avion.

Alexis and co a dit…

Bien chère prof. La conclusion de ce petit billet me semble un peu abrupte et me laisse sur ma faim: En effet c'est bien joli de titrer "l'explosion nucléaire rend-elle fou", puis de dire "on met des animaux pas trop loin d'une explosion nucléaire, et 2 jours après ils sont morts", mais ça me semble un peu léger.
Déjà on ne voit pas trop de lien immédiat entre mort due au stress et le vaste panel de causes de mortalité que peut générer une explosion atomique.
A-t-on fait des dosages de certaines hormones liées au stress dans les cadavres, a-t-on validé que les animaux n'étaient pas mort de n'importe quoi d'autre que du stress (éclatement de vaisseaux sanguins, anémie brutale ou autre...)

Bref. Chère prof, pour le coup (parce que les autres fois, rien à dire, c'est génial), je pense qu'un peu d'approfondissement de cette note ne serait pas de trop.

Amicalement,

Fabrice

nicolas PIRAULT a dit…

Taux de radiation et donc dose au corps entier supérieures aux maximums supportables par les organismes vivants. Grosso modo c'est une sorte de mort version ebola en 2 secondes ..

Youpi Youpi a dit…

Prof, je me permet de répondre à votre place:
@Aurore Labourel
"je me demande, de quoi meurent les 90% d'animaux restants ?"
Je dirais syndrome d'irradiation aiguë. Cf wikipedia. En gros: comme un TRES TRES TRES gros coup de soleil.
@Daniel E
"Si on sort dans l'espace sans combinaison, est ce qu'on est congelé instantanément à cause du froid ou est ce qu'on explose à cause de l'absence de pression atmosphérique?"
Me semble que le prof a déjà traité de la question
Premier élément de réponse: une bouteille thermos est isolante parce que le contenu est isolé de l'extérieur par du vide. Le vide isole bien thermiquement.
Par contre, lorsque les nazis menèrent des expériences dans les camps de concentration sur les effet de la dépressurisation, afin de déterminer ce qui se passait pour les pilotes qui s'éjectaient trop haut, le résultat fut assez catastrophique pour les cobayes humains.
En gros, on perd du liquide (sang) par tous les orifices (yeux, oreille, bouche, etc.) à toute vitesse. Entre autre.

Youpi Youpi a dit…

Pour les effet de la maladie des radiations, lire les aventures (et la mort (stupide)) de Louis Slotin, un chercheur américain qui se sentait un peu trop à l'aise avec les bombes atomiques:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Slotin
(Note: le wiki français mentionne juste qu'il a provoqué "accidentellement une situation de masse critique". Comme l'explique le wiki anglais, au lieu d'utiliser les cales pour séparer les deux masses de béryllium, il a estimé plus "cool" d'utiliser un simple tournevis. Le tournevis a glissé. Boum.).

Benedicte a dit…

Dans le même genre, l'incident de Tokaimura au Japon en 1999, où l'on s'aperçoit que mélanger des produits fissibles dans un seau en métal ne constitue pas nécéssairement une bonne idée. Un employé est mort 12 jours après, le second a survécu 7 mois. Les plus courageux iront chercher l'image du gars sur Google. Pas beau à voir du tout du tout.

Thomas ROBERT a dit…

Chers Daniel et Emma,
Je ne suis pas le prof, mais je ne peux me retenir de vous répondre. (Pardon pour quelques accents omis ci-dessous, je suis en qwerty.)

Concernant la congélation, revenons à ce qu'est la température et comme on se refroidi.

La température est une propriété de la matière qui indique l'état d'agitation des atomes. Le vide n'a donc pas de température, il n'y a quasiment aucune matière qui y traine. Les quelques atomes qu'on y trouve peuvent aller de très froids s'il ne sont pas chauffés par une étoile, ou très chauds s'ils le sont. Mais ils sont de toute façon trop peu nombreux pour s'en inquiéter.

Maintenant comment évolue la température d'un corps ? Un solide peut échanger de la chaleur par conduction et par rayonnement.
- La conduction, c'est quand la température de 2 "trucs" en contact essayent de s'équilibrer. Par exemple un corps en contact l'air, de l'eau, etc. Bref, c'est la méthode d'échange que tout le monde connait. Mais point de conduction dans l'espace puisqu'il n'y a aucune matière en contact avec vous. Vous gardez donc toute votre chaleur.
- Sauf... Sauf qu'il y a le rayonnement. Le rayonnement, c'est que tout corps chaud utilise sa chaleur pour émettre des ondes éléctromagnétiques (comme les infrarouges, la lumière visible, les UV, etc.) et se refroidi en conséquence. Le rayonnement c'est la raison pour laquelle le soleil émet de la lumière, et pour laquelle on voit les trucs un-peu-chauds-mais-pas-trop avec des lunettes IR. Mais le rayonnement, c'est très lent, il va vous falloir au moins des heures pour vous congeler comme ça. Mais du rayonnement, vous pouvez en recevoir si une étoile est en vue pas trop loin, et là vous n'allez pas geler mais cuire !

Vous allez donc vous refroidir lentement à moins d'être près d'une étoile auquel cas vous allez chauffer.

Concernant l'explosion, on a tendance à penser que le vide n'a pas de pression et aspire donc très fort. La vérité est malheureusement différente. Le vide n'a pas beaucoup de force d'aspiration, même sur Terre. Puisque le vide n'aspire rien en fait, c'est juste la pression existante ailleurs qui pousse et le vide qui ne résiste pas de l'autre côté. Donc sur Terre, un objet entre de l'air à pression atmosphérique ne reçoit qu'une pression d'1 bar, c'est bien mais c'est pas énorme non plus. En conséquence, un corps dans l'espace n'explose pas, c'est juste très très désagréable.

Mais ! Il y a effectivement un gros problème avec la pression nulle de l'espace ! Le problème c'est que l'état (solide, liquide, gaz) de chaque élément dépend de sa température ça on le sait, mais aussi de la pression ambiante (on le sait aussi mais on y pense moins souvent à part à la montagne). On a des beaux diagrammes pour ça. Prenons l'eau dont notre corps est hautement composé : http://www.phy.duke.edu/~hsg/363/table-images/water-phase-diagram.gif
On voit qu'a très basse pression, on a pas trop le choix, a part quand il fait très froid, l'eau doit être gazeuse ! Vous allez donc vous mettez à bouillir, mais sans avoir chaud hein ! Mais vous allez perdre toute votre eau.

Je suggère donc que dans le vide de l'espace. Vous allez d'abord perdre conscience parce qu'il n'y a pas d'oxygène, puis vous allez vous désecher avant de finir par geler ou cuire selon votre localisation.

François Caron a dit…

Légère correction, la première bombe atomique (de type implosion au plutonium en passant) était placée sur une tour de 30 mètres de hauteur, et non larguée d'un avion.

WAGRAM a dit…

en effet, je crois que le commentaire précédent à raison

Youpi Youpi a dit…

Thomas Robert m'a obligé à réviser mes sources.
Alors j'ai choisi la plus pourrie: wikipédia. English, parce que la française ne donnait rien.
https://en.wikipedia.org/wiki/Space_exposure
En fait, j'ai autant raison que Thomas Robert.
Le vide.
Pour mémoire, lors de la première expérience sur le "vide", la force de deux chevaux ne suffirent pas à séparer deux demi-sphères pleines... de vide.
Conséquence du vide:
l'oxygène du sang se barre par les poumons. Hypoxie. Vous tombez dans les pommes au bout de 15secondes, vous êtes morts en 90secs. Si vous tentez de retenir votre souffle, il y a de bonnes chances que vos poumons explosent.
Conséquence de la température.
A priori rien si vous avez un scaphandre (même percé): il y a des systèmes d'équilibrage de la température. Mais bon. Supposons que vous êtes un alien viré par Sigourney Weather (pas votre faute si vous aviez une faim de loup). Là je rejoins T Robert. La lumière solaire vous fiche localement des coups de soleil puissance dix, et les cotés non exposés au soleil se les gèlent. Sans compter les rayons X, etc.
Bref, pour résumer:
T Robert à raison: 15sec de conscience, puis rôtissoire et dessèchement simultanés. Et Sigourney Weather vous dit m...

Chloé a dit…

Merci Profe pour ces animaux dépressifs hilarants !

Pour continuer sur le sujet, vous pouvez aussi lire "Gen d'Hiroshima", de Keiji Nakazawa, une série manga, basée sur la vie de l'auteur et sa famille, qui vous fait partager le pendant/après Hiroshima, pour le coup, du point de vue des humains qui l'ont vécu.
Horrifiant mais nécessaire.

Karim Madjer a dit…

C'est toujours aussi drôle, mais j'ai l'impression que les billets partent de plus en plus dans tous les sens, sans vraiment répondre à la question.

Ayumi Sophia a dit…

I really liked this part of the article with a nice and interesting topics have helped a lot of people who do not challenge things people should know...!!!
RealPlayer 2015 Free Download
Canon Laser Shot LBP-1120 Driver Download
Konica Minolta Bizhub C224e Driver Download
Konica Minolta Bizhub C224e Driver Download
2016 Toyota Dear Qin Review and Price

Rina rosiana a dit…

obat telat bulan i think your blog very informative obat penggugur thanks for sharing obat cytotec

Comptoir Futur a dit…

Merci profe pour ce billet.

Permettez moi de vous conseiller un documentaire pour aller plus loin.
Si j'avais vous ne connaissez pas, je vous recommande l'excellent documentaire : "the War games" ( pas le film avec Matthew Broderick...) une fiction britannique datant de 1965 qui décortique les effets d'une attaque nucléaire sur l'Angleterre par l'URSS. Il se base sur les données récoltées d'Hiroshima et Nagasaki et anticipe les effets sur les populations et les actions des gouvernements.

Ce documentaire, commandé par la BBC, était tellement réaliste et crédible qu'il n'a pas été diffusé a la TV, seulement en salle.

https://en.wikipedia.org/wiki/The_War_Game

Bien a vous
les ivrognes du comptoir
https://lecomptoirdufutur.wordpress.com

Arianne Arianne a dit…

I found your site very beautiful and distinguished too. Thank you for your good work and continue.


voyante