lundi 23 mai 2016

Lundi, ben lundi quoi.



Vendredi 27 mai 2016, à partir de 17h, je serai en dédicace avec Daniel Casanave, Jean-Noël Lafargue et Etienne Lécroart à la librairie Super Héros.

Super Héros
175 rue Saint Martin - 75003 Paris
Tel : 01 42 74 34 74

Et jeudi 2 juin 2016, de 18h30 à 20h00, au musée des Arts et Métiers, conférence et débat autour du premier volume de la Petite Bédéthèque des Savoirs : L'intelligence artificielle. Fantasmes et réalités. Je serai accompagnée de Jean-Noël Lafargue, of course.

carte



piloteauto01

piloteauto02

piloteauto03



piloteauto04




piloteauto05
piloteauto06



piloteauto07


piloteauto08



piloteauto08bis

piloteauto09

piloteauto10



piloteauto11

piloteauto12

piloteauto13

piloteauto14

piloteauto15

piloteauto16

piloteauto17

piloteauto18

piloteauto19

piloteauto20


SOURCES :

- L'image de la carte postale est un plan de la "pire disposition de sièges d'avion" jamais proposée (et brevetée). Merci à Zodiac Seat France, entreprise d'équipement aéronautique, d'avoir créé cette chose, ce monstre. 


- Cette note a été fortement inspirée par ce livre de Patrick Smith : Ask the pilot: Everything you need to know about air travel.
Comme tous les gens qui ont du génie à revendre, il a aussi un blog dans lequel vous trouverez une réponse qui date d'environ 2004 concernant les téléphones portables.
Dedans concernant les téléphones et les interférences, voici ce qu'il dit :

"Aircraft electronics are designed and shielded with interference in mind.  This should mitigate any ill effects, and to date there are no proven cases where a phone has adversely affected the outcome of a flight.  But you never know.  If the plane’s shielding is old or faulty, for example, there’s a greater potential for trouble."

Pour ne pas que vous pensiez que les portables provoquent des crashs, je vous copie colle l'article du blog avec toutes ses nuances. Non parce que je vous sens un peu tendu du slip :

That said, cell phones may have had a role in at least two serious incidents.  The key word being “may,” as interference can be impossible to trace or prove.  Some blame a phone for the unsolved crash of a Crossair regional plane in Switzerland in 2000, claiming that spurious transmissions confused the plane’s autopilot.  In another case, a regional jet was forced to make an emergency landing after a fire alarm was allegedly triggered by a ringing phone in the luggage compartment.

Je vous laisse lire la suite sur son blog :

- Oubliez le pilote automatique du film "y a-t-il un pilote dans l'avion" (ref de vieux n°3)

Le pilote automatique ressemble un peu à une cibie d'avion (les pilotes, n'hésitez pas à m'insulter dans les commentaires, parce que je sens que selon l'avion le matos n'est pas toujours comme ça) :

- Encore une fois, petite citation de Patrick Smith (consultable sur son blog) http://www.askthepilot.com/questionanswers/automation-myths/)

"It amuses me that as aviation technology progresses and evolves, so many people see elimination of the pilot as the logical, inevitable endpoint. I’ve never understood this. Are modern medical advances intended to eliminate doctors? Of course not. What exists in the cockpit today is already a fine example of how progress and technology have improved flying—making it faster, far safer, and more reliable than it once was. But it has not made it easy, and it is a long, long way from engineering the pilot out of the picture—something we needn’t be looking for in the first place."


J'ai dessiné cette note durant 3 semaines et l'ai finie juste avant le crash récent. Il n'y a donc aucune malice à choisir ce moment pour le poster.








14 commentaires:

Albert Bergonzo a dit…

Cru, drôle et intelligent : que demander de plus ? Continuez !

dominique bavay a dit…

J'adore, petite mention pour les refs de vieux! :)

Laurent a dit…

Bouhouhou...j'ai compris toutes les références de vieux, c'est grave ?
Excellent article, en tout cas, et drôle, en plus. Merci, prof !

Karim MADJER a dit…

Chipotage mais il faut quand même le dire : rien dans l'avion ne peut être transformé en projectile filant à 290 km/h ! Si vous faites tomber votre téléphone, ben il tombe à vos pieds, ou pas loin si l'avion est en train d’accélérer ou de ralentir. La seule possibilité pour qu'un objet se déplace à 290km/h dans l'avion, c'est si l'avion s'arrête net, comme lors d'un crash. La, si vous n'êtes pas déjà mort, Filkenkraut peut effectivement vous achever.

Unknown a dit…

Super! Merci.

Lapo a dit…

Les secousses violentes d'une perturbation peuvent transformer en raquette de tennis n'importe quelle paroi de l'appareil, et donc en balle de tennis n'importe quel objet qui s'échapperai de la main d'un passager. Est-ce l'explication des 290 km/h ?
Il y a peut-être une exagération sur la vitesse, mais réfléchissons : même projeté à 50 km/h ça fera très mal : avez-vous essayé de mettre votre main ou votre visage sur la trajectoire du rétroviseur d'une mobylette (référence de vieux) qui file à 50 km/h ? Moi j'ai pas trop envie...

Professeur Moustache a dit…

Chers @Karim MADJER/ Lapo:
Je me suis faite la même réflexion, ça me paraissait beaucoup. Mais dans le livre du pilote cité plus haut, il écrit:

" the main reasons laptops need to be put away for takeoff and landing is to prevent them from becoming high-speed projectiles in the event of an impact or sudden deceleration, and to help keep the passageways clear during an evacuation. Your computer is a piece of luggage, and luggage needs to be stowed so it doesn’t kill somebody or get in the way."

Plus loin il note une vitesse des téléphones devenus des projectiles à 180 miles /hours que j'ai converti en km/h mais j'avoue, en me posant la même question. Je pense que mon erreur, est d'avoir nommé"turbulence" un truc plus violent.

Jibux a dit…

Chipotage pour chipotage, le crash du vol Crossair n'set pas du à une interférence avec un telephone : aucun ne fonctionnait à ce moment dans l'avion, et il fait partie de ces avions suffisement récents pour que ces perturbations soient minimes. J'en ai profité pour corriger la page wikipédia en français, celle en anglais est plus complète.
Le rapport du BEA suisse est en ligne, ici : http://www.sust.admin.ch/pdfs/AV-berichte//1781_f.pdf
Et en français (merci amis Suisses !)
Extraits :
"Un téléphone portable se trouve à bord des avions Saab 340B. Il est utilisé pour assurer la communication
entre l’équipage et l’organe de contrôle de la circulation au sol. La check-list prévoit
que ce téléphone doit être éteint avant l’allumage des moteurs. p24"
et
"Les tests effectués sur l’avion HB-AKM permettent de conclure que les systèmes électroniques
du Saab 340B sont insensibles aux signaux parasites émis par les téléphones portables. En revanche,
une légère perturbation des systèmes audio a pu être constatée. p60"
et pour finir :
"Aucun élément concret ne permet d’affirmer qu’un téléphone mobile était en fonction à bord du
HB-AKK pendant la phase critique du vol CRX 498. Sur la base des tests effectués, on peut estimer
que même si un téléphone mobile avait émis à ce moment-là, cela n’aurait pas eu d’effet
négatif sur les principaux systèmes de vol de l’avion et sur leurs paramètres. p80"
Merci pour tout, je suis toujours aussi fan !

Marc Lacoste a dit…

voici une explication du de l'usage du Flight Management System (FMS), le "pilote automatique programmable", qui n'a pas remplacé le pilote mais le navigateur/ingénieur de vol :
https://leehamnews.com/2016/04/15/bjorns-corner-role-fms/

et une application sur Innsbruck - Nice :
https://leehamnews.com/2016/04/22/bjorns-corner-flight-nice/

Professeur Moustache a dit…

@Jibux:
HAAAA ! ma source est trop vieille (2004). Eh bien c'est bon à savoir. ce sera corrigé version papier.

@Mark Lacoste
Je trouve toujours des experts APRES les notes. Je ne sais pas toujours comment faire pour les trouver AVANT

YMB a dit…

Toutefois, le pilote automatique peut déjà faire la quasi-totalité du boulot. Regardez ce que la technologie soviétique des années 1980 pouvait faire : https://www.youtube.com/watch?v=q_NTQ6xfAT4
Alors aujourd'hui ?

Véronique a dit…

J’ai bien ri (malgré le malheureux timing de diffusion).

Le proctologue au contrôle de sécurité et l’avion qui remue de la queue… :-D

chocolatine45 a dit…

c'est normal que j'ai un fou rire à la majorité des notes que vous faites..? Même mon mari qui ne lit jamais ailleurs que sur écran est fan des bd du Pr Moustache.. un grand bravo et surtout continuez!!

freeflyer a dit…

y'a un article sur les pilotes auto ici : http://cockpiter737.canalblog.com/archives/2013/04/22/26987524.html
il semble qu'ils peuvent sans souci se préoccuper de toutes les phases du vol, sauf le décollage..