jeudi 11 septembre 2008

Jeudi, c'est bactériologie












SOURCES
_Image de la carte trouvée sur ce site .On y voit une mouche appelée Bot fly bouffant un cerveau. Pour ceux qui veulent dégoûter leurs collègues de bureau, tapez "Human Bot fly" dans google image et vous verrez sur les premières icônes, l'extraction d'une larve de cette mouche d'un œil. En effet la mouche pond sous la peau et la larve se nourrit des chairs. Il existe aussi une super vidéo: une femme vient se faire extraire de la tête une grosse larve de human Bot fly.
_Si tu sens sous les bras, c'est de la faute aux bactéries.
_La peau est l'une des barrières immunologiques.Il y a des bactéries dessus, qu'on le veuille ou non.
_C'est quoi une bactérie commensale?
_Certaines personnes sont porteuses du staphylocoque doré. Selon les sources, ça concerne un tiers à 50% de la population. Du fait de la présence de staphylocoque (entre autres) et de bactéries pathogènes dans les narines, il est dangereux de s'arracher les poils du nez. Cela provoque une petite plaie par où passent les bactéries. Elles peuvent rejoindre le cerveau et causer de graves troubles cérébraux. C'est le médecin Michel Cymes qui en a parlé sur Europe 1. Hélas, son émission en question date d'avant les vacances et n'est probablement plus podcastable.
_Notons qu'on trouve dans les bonnes librairies "Panique organique" BD qui se passe chez les bactéries. (cf. colonne de droite de la page)

45 commentaires:

Gally a dit…

J'adore tes petites notes didactiques ! :) Dès que j'ai un peu de temps je te mets dans mes liens !

Alpha a dit…

Donc les déodorants sont des millions de ptits bouchons pour pas que les bactéries pètent?

Intéressant!

Julien B. a dit…

Petit commentaire général : BLOG Génial !
Vraiment excelent drôle et impertinent... parfois même "tectuel" ! bravo !

Bon, maintenant je ne sentirai plus jamais de la même manière mes aisselles... beurk ! :p

Julien

Cham a dit…

Ouh, le gag du staphylocoque doré qui gagne la nouvelle star, il a tué mes côtes...

Derviche a dit…

"Mais c'est pas moi qui pue, c'est les pets de mes bactéries..."

Il faut absolument que je pense à ressortir ça en cas de besoin.

Merci Marion!

Marion a dit…

Les déodorants anti-transpirants ont un nom mensongers. Ils n'empêchent pas de transpirer (sinon, on est mal) mais ça doit tuer un peu les bactéries pétomanes.

Anonyme a dit…

Oh mon Djeu ! Mais je viens de m'arracher quelques poils du nez pas plus tard qu'hier soir.
Argh, mais faut pas dire ça à un hypocondriaque, Professeur.
...
Bouhouhou. J'ai peur, maintenant.

Dorothée a dit…

Aaaah, le staphylocoque doré qui joue du ukulélé… Je ne sais pas pourquoi, mais cette note me fait rire encore plus que les autres. Marion, t'es la meilleure !

Anonyme a dit…

C'était intéressant, comme quoi c'est pas tous des méchants les bactéries !

Marion a dit…

VOilà pourquoi t'es souvent malade DOrothée: tu prête ton ukulélé à n'importe qui.
Cham: vous ressemblez à Thom Yorke. C'est troublant.

RoskÖ a dit…

Trop lol le staphylocoque à barrette!

chucknhorus a dit…

Excellent !!!

Comme d'habitude !

Yves-Marie a dit…

Toujours très bon :)

Merci pour le coup des poils du nez, je le referai plus.

Autre info pour les bactérophobes : dans une émission que Continent Sciences, j'avais entendu que notre intestin contient en gros 1 kg de bactérie.

Marion a dit…

Ouais et notre corps contient plus de bactéries qu'il n'est composé de cellules.

Cath a dit…

Ah ouais? C'est fou ça, alors...
Non en fait c'était juste pour faire un running gag: Guillaume est très très ressemblant (mais c'est vrai que sans la jambe c'était plus facile)

Loko a dit…

Marion, je ne sais pas comment tu fais mais à l'inverse de beaucoup de blogueurs, tes billets sont à chaque fois encore meilleurs que les précédents !

Merci infiniment pour tout le plaisir que tu nous donnes.

Loko

Alan King a dit…

Mais alors, comment se fait-ce que certains sentent moins des aisselles que d'autres, à hygiène égale ? On attire pas tous les mêmes types de bactéries ou pas le même nombre ?

Marion a dit…

Non, on ne sent pas tous pareil parce qu'on a un système immunitaire différent. Donc on ne laisse pas tous les mêmes bactéries manger nos sueurs. C'est pour ça qu'inconsciemment, on choisi, grâce à l'odeur, les personnes qui ont un système immunitaire qui nous convient.
--->http://www.cyberpresse.ca/article/20080214/CPACTUEL/802140755/5159/CPACTUEL

Jay Jay a dit…

Un point intéressant : 10% de la "matière sèche" d'un corps humain est composé de bactéries. En fait sans certaines bactéries, nous ne pourrions ni digérer (voilà pourquoi les antibiotiques perturbent le système digestif) ni respirer. Les évolutionnistes pensent que nos globules blancs et rouges (etc) sont d'anciennes bactéries symbiotiques peu à peu intégrées à la machine. Comme des concurrents devenus sous-traitants puis filiales.

Miky gentil a dit…

Jouissif et instructif!
Quel beau mélange, vive l'amour, le joyeux mélange de bactéries, sauf les staphy dorés (bande de bâtards).

Au fait, Tétanos, il est MON-STRU-EUX!

Rom a dit…

Ce blog est génialissime (et son auteureuuh aussi). Un très bon moyen d'apprendre (ou de réviser pour ses exams) en rigolant. Il ne manque plus qu'un petit générique à la "C'est pas sorcier" ^^.

Par contre j'ai l'impression que chaque note provoque (chez moi en tout cas) une folle envie d'étaler sa science.
C'est grave docteur ??

Yvic a dit…

Super, ce blog. Apprendre en se marrant, le rêve.
Sinon, t'as oublié de parler de E.coli dans les intestins (mais je suppose que parler de tous les micro-organismes qui nous squattent prendrait une place monstre)

Marion a dit…

Cher Rom,
je vous en prie: étalez, étalez!

Monsieur Yvic: E.coli,est ma grande amie mais je n'en ai pas parlé...on aurait encore dit que je suis scato...(on la recherche dans l'eau des piscines pour voir si personne n'a fait ses besoin dedans, c'est ça?)et de toute façon, en écrivant son nom en entier, j'aurais fait plein de fautes.

Sheik2 a dit…

Toujours génial! J'adore ce blog!
J'ai pourtant lu Sciences et Vie pendant une heure aujourd'hui mais c'était pas drôle comme ça !!
Merci!

fab a dit…

Bon, Marion je vous aime, mais ça je l'ai deja dit...
sinon ce blog c'est un peu Arte mais en mieux!!!
voila ...
c'est ce que j'aurais aimé dire la derniere fois mais j'avais pas les mots...

Adrien a dit…

Félicitation Marion, j'adore votre Blog, moi qui croyait tout savoir je redeviens humble à la lecture de vos exposés. Bon sauf que "Aiselles" ça prend 2 s.

J'ai l'habitude de puis quelques mois de m'arracher les poils du nez qui dépasse. J'étais loin de me douter que ça avait plus de chance e me foutre en l'air que la clope.

Et je rigole beaucoup beaucoup

greg a dit…

Bon ben à la base, j'étais sur le point d'aller me coucher, j'crois que je vais faire un détour par la case douche là, du coup.

liliplum a dit…

Pffff...si seulement les profs de sciences faisaient leurs cours comme ça! ^^'

Elisaaa a dit…

Merci d'avoir peut être sauvé la vie de mon chéri qui passe son temps à s'arracher les poils de nez (en douce dans la salle de bain...)
\o/

Rom a dit…

Merci Marion, si je m'étais retenu, je crois que j'en aurais fait un ulcère.

Alors pour commencer, le staphylocoque doré est un germe pyogène (qui fait suppurer, qui provoque la formation de pus). On le retrouve donc dans les boutons d'acné, les jeunes penseront désormais à fermer la bouche quand ils se les perceront.

Si on parle de staphylocoque, on pense forcément aux maladies nosocomiales. Mais il faut bien faire la différence entre iatrogénie et nosocomialité : les infections nosocomiales sont les infections qui ont lieu à l'hôpital (en tenant compte des délais d'incubation, une maladie infectieuse qui se déclare moins de 48 heures après l'entrée du patient à l'hôpital n'est pas d'origine nosocomiale : la maladie s'est déclarée à l'hôpital, mais le patient a été infecté avant son entrée, on parle alors d'infection communautaire), et les infections iatrogènes sont les infections dûes à une action médicale (une prise de sang, par exemple).

Un exemple d'infection nosocomiale non iatrogène : une infection par la legionella pneumophila. Certains hôpitaux n'avaient pas nettoyé leur tuyauterie avant leur ouverture. De l'eau a donc stagné pendant un moment dans les tuyaux, et du coup les premières personnes hospitalisées ont eu droit à une douche à la légionellose.

Mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, les infections nosocomiales ne sont pas le premier type d'accident survenant à l'hôpital. En effet l'incidence (c-a-d le risque de contracter la maladie, à distinguer de la prévalence, le pourcentage de personnes atteintes par la maladie) est de 3 à 10% selon les hôpitaux ; d'ailleurs ne vous fiez pas forcément au classement donné par certains journaux, l'un des critères utilisés est la consommation de solutions hydroalcooliques (des solutions antiseptiques efficaces et pratiques), mais beaucoup d'hôpitaux s'en font des stocks, pas forcément utilisés, simplement pour gonfler leur note.

Non le premier type d'accident à l'hôpital est la pathologie médicamenteuse (4 à 17% de risque de contracter une maladie à cause des médicaments). 10% des patients hospitalisés le sont pour cette raison (cela comprend aussi des personnes qui ont pratiqué l'automédication). N'allez pas pour autant refuser en bloc tous les médicaments qu'on vous prescrit, sauf si vous tenez à augmenter vos chances de passer l'arme à gauche.

Voilà, cela a peut-être fichu la trouille à certains, mais il faut relativiser : infection nosocomiale ne signifie pas mort assurée ; par contre si on continue d'abuser des antibiotiques et de créer ainsi des souches multirésistantes, ça pourrait le devenir (ahahaha, message apocalyptique).


Pfiouu, ça fait un bien fou. Une fois de plus, Mille mercis Marion.

Marion a dit…

Avouez cher Monsieur Rom: Vous êtes bactériologue! ou infirmier, médecin peut-être? Mon dieu! quelle fierté d'avoir des lecteurs qui savent tant de choses!
Alors est-ce que les boutons bien blancs qu'on a tous un jour ou l'autre sur la tronche sont forcément dûs au staphylocoque doré? N'est-ce pas si mal finalement de les percer? Si un jeune opéré se perce un bouton, il risque de se rendre malade lui même?
Comment peut-on tomber malade de médicaments? Saperlipopette!

Cératitis a dit…

11 septembre... les microbes attaquent...
tu donnes dans le scénario catastrophe ? ;o)

Rom a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Rom a dit…

Chère Marion, je ne suis ni bactériologue, ni médecin, ni infirmier, je ne suis qu'en deuxième année de médecine, et j'ai reçu/subi il y a peu des cours sur l'hygiène à l'hôpital (c'est donc encore frais dans ma mémoire).

Concernant l'acné, il faut savoir que pas mal de bactéries viennent infecter les follicules obstrués (et parmi elles, il peut y avoir le staphylocoque doré), d'où les antibiotiques prescrits par le dermatologue. L'infection va entraîner une inflammation (d'où les rougeurs) et la formation de pus, les boutons blancs virant au jaune.

Cependant, je ne suis pas médecin et je suis encore loin de l'être, je ne peux vous partager que les quelques connaissances que j'ai sur le sujet. Mais je pense ne prendre aucun risque en disant qu'il vaut mieux percer, et proprement, ses boutons (quand ils sont "mûrs" ^^), car l'abondance de pus ou de sébum peut finir par former des cicatrices. Mais attention, trop papouiller ses boutons, c'est très mal aussi, cela favorisera l'inflammation et pourra aussi former des cicatrices (l'acné est perverse). Quant à votre jeune opéré, c'est surtout son hygiène en général qu'il doit surveiller, du staphylocoque doré, on peut en avoir sur toute la peau (l'image du perçage de bouton la bouche ouverte était surtout humoristique, je voulais juste signaler la présence possible de staphylocoque doré dans les boutons, vous avez largement plus de chance d'attraper celui-ci en touchant vos plaies béantes avec les mains bien sales).

Mais je ne pense pas vous avoir appris grand chose, il est évident que faire attention à l'hygiène de sa peau est primordiale dans la lutte finale contre l'acné (la prochaine fois, faites chanter l'internationale à Staphy).

J'allais oublier la pathologie médicamenteuse. Prendre des médicaments, ce n'est jamais anodin. Il y a toujours des contre-indications, des précautions à prendre et d'éventuels effets secondaires.
Vous vous doutez bien qu'une surdose de morphine vous fait sortir de l'hôpital les deux pieds devant. Si vous utilisez de la bétadine, un antiseptique de la famille des halogènes iodés, sur une personne atteinte d'une pathologie thyroïdienne (la thyroïde stocke l'iode), ça ne fait pas bon ménage. Ou bien un traitement contre l'hypertension alors que vous êtes hypotendue. Et ces exemples sont vraiment grossiers, la plupart des interactions sont bien plus subtiles.

Bref, l'erreur de diagnostic est au coeur de la pathologie médicamenteuse. Cela ne veut pas dire que les professionnels de santé font forcément mal leur travail. Chaque personne est différente ; et on ne peut pas faire un check-up complet de chaque patient, vérifier chaque allergie éventuelle, surtout aux urgences, vous imaginez. C'est un peu comme dans "Dr. House" (ça parle à tout le monde, ça ^^) : Hugh Laurie fait des diagnostics différentiels, il tente un traitement pour le patient (car souvent le temps presse), le traitement ne marche pas ou empire l'état du patient, car Hugh est passé à côté de quelque chose, du coup il réagit en conséquence. Bon bien sûr à la télé, le patient s'en sort quasiment toujours, mais dans la vraie vie, si vous essayez tous les médocs qui vous passent sous la main, vous avez de fortes chances de faire sauter le foie du patient.

Mais comme je l'ai dit pour les infections nosocomiales, la pathologie médicamenteuse ne signifie pas la mort assurée, loin de là. Bon par contre, on estime entre 25 et 50% le nombre de pathologies médicamenteuses évitables, on peut encore faire des progrès.

Voilà :) . Et après avoir relu mon énorme pâté, je comprends parfaitement pourquoi j'adore vos notes : elles sont amusantes et elles ne prennent pas la tête, elles ;D .

Herbert le grand Khan a dit…

Pourquoi il s'appelle Herbert cet internaute ?!
Tous les Herbert ne sont pas des connards paranoïaques !!!

Ou alors vous êtes tous après moi c'est bien ça ???

Marion a dit…

Pas du tout monsieur Herbert, je trouvais que vous aviez besoin de pub.
Cher monsieur Cham, désormais, vous serai mon conseiller médical ok?

Alan King a dit…

Merci pour la réponse, Marion !
J'ignorais que le système immunitaire avait à faire avec nos bactéries.

"C'est pour ça qu'inconsciemment, on choisi, grâce à l'odeur, les personnes qui ont un système immunitaire qui nous convient."
Qui nous complète, même ajouterais-je. Histoire que la progéniture hérite du maximum de défenses naturelles.

Cigarette a dit…

Dermatobia hominis

Je sais pas ce que c'est, la bête qui bouffe un cerveau, mais c'est pas une bot fly autrement dit Dematobia hominis... cf le lien ci-dessus.

BertranD a dit…

Dois-je me laver les yeux avec du savon ou de l'eau déminéralisée après avoir lu ce blog ?
On parle beaucoup de virus sur Internet... ?

aurore a dit…

Et sinon... c'est qui la prochaine célébrité ?

Flamby a dit…

Hum...
A propos du Staphylocoque doré et sa présence dans le nez, ça expliquerais la ritournelle des parents : "ne mets pas tes doigts dans ton nez" et "arrêtes de manger tes crottes de nez !" ?
Zut alors, quelle frustration de ne plus pouvoir se délecter avec ses crottes de nez. snif... slurp.

(je tiens à rassurer tout le monde, maintenant je suis grand, j'ai toutes mes dents et je ne mange plus mes crottes de nez. C'était juste un bref retour à l'enfance).

Sinon, c'est un très bon blog, merci Marion de nous informer de manière aussi ludique.

Anonyme a dit…

Hello,
J'adore ce que tu fais, mais là je crois que j'aurais pas du suivre tes liens de bas de page! J'en ai pas dormi de la nuit (véridique)!
Désormais j'éviterai tout ce qui est santé/médecine sur ton blog ;-)

pilousofia@hotmail.com a dit…

Je suis fan..!

Même que tous les jours j'passe par là voir si y'a pas un nouveau post...ça m'inquiète...

Oh my god, je sais, j'ai le syndrome Abbott, dît aussi syndrome Feudelamouresque...je suis là à attendre le moindre petit battement de (pen)cil de ta part..! ;)

Bon hate de lire la suite :)

Merci pour ces moments détentes :)

Anonymous Coward a dit…

Et là, en lisant les infos, je me dis "mais merde où est-ce que j'ai entendu parler de Guillaume Depardieu récemment ?"

Roxane a dit…

Qu'elle ironie... Le pauvre Guillaume n'est plus là pour en rire. Néanmoins, j'ai vraiment kiffé staphylocoque doré.
Bonne soirée MM :)