mardi 30 septembre 2008

cartefemme
page1
page2
page3
page4
page5
page6
page7
page8
SOURCES:
_Image de la carte issue d'un panneau coréen publié sur ce blog
_Le livre" les secrets du cerveau féminin" par une doctoresse américaine. Ce n'est pas pour les garçons, parce que c'est un peu sexiste mais contre eux. Cela dit, on y apprend, entre autres, que les filles qui sont prêtes à avoir leur premier rapport sexuel connaissent une augmentation de la testostérone et que des préliminaires, ça comprend tout ce qui s'est passé dans les dernières 24h. Bon courage les enfants.
_Réfléchissez vous plutôt avec votre hémisphère droit ou avec l'hémisphère gauche: test tout simple ICI
_Ooooh quel beau corps calleux reliant deux hémisphères (écartés)! On en mangerait.

-Cet article a suscité moult commentaires traitant surtout du corps calleux. En effet, cette histoire de corps calleux a été remis en cause par diverses études, chose que j'ignorais, fautes des infos nécessaires, mea culpa.
Je donne le lien d'un site donné par un lecteur fort intéressant et qui, peut-être suscitera encore plus de commentaires:
IDEES FAUSSES SUR LE SEXE DU CERVEAU

51 commentaires:

lommsek a dit…

Enfin un vrai question ! merci Arno. La bise à ton troup... heu, à tes petites femmes.

Egogramme a dit…

Le test relatif à l'hémisphère gauche ou droit est un hoax.
La jeune femme change d'elle-même de direction: un internaute a même ralenti l'animation pour qu'on puisse se faire une opinion.
Dès que je peux confirmer mes dires et que je retrouve ma source, je poste un petit lien...

Marion a dit…

Nom d'une pipe! Moi qui ait cru que je pouvais passer de l'hémisphère droit à l'hémisphère gauche à volonté. Quelle déception!

Leguminon a dit…

Accessoirement, la différence de taille du corps calleux pour les hommes et les femmes est aussi un hoax. Il s'agit d'une étude portant sur uniquement une vingtaine de sujets (pas suffisant) et dont les conclusions sont plus que discutables.

Catherine Vidal (neurobiologiste) entre autres a écrit plusieurs livres sur les différences hommes/femmes vues du niveau biologique. Les résultats sont plus qu'étonnant : il n'y a pas de différences. Les hommes et les femmes ont le même cerveau, même si cela ne plait pas à tout le monde.

Un lien pour compléter :
http://www.edk.fr/reserve/print/e-docs/00/00/08/47/document_article.md

On y parle également du corps calleux :
"L’affaire du corps calleux est désormais révolue. En effet, d’après une méta-analyse de 50 études sur le corps calleux publiées de 1982 à 1997 et concernant 2 000 sujets, aucune différence anatomique statistiquement significative entre les sexes n’a pu être démontrée [3]. Il s’avère que dès que l’on dispose d’un échantillon de sujets important, les différences entre les sexes se trouvent gommées. La même constatation s’applique aux études utilisant l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). "

Christie a dit…

Un internaute avance le fait que la jambe au sol est parfois la gauche, parfois la droite
(ce qui serait une illusion optique et pas nécessairement un hoax)
http://anuragworld.googlepages.com/mysteryofthespinningdancer

Un autre a placé la "danseuse" originale aux côtés d'un danseuse tournant uniquement dans le sens horaire et de son anti-jumelle pivotant seulement dans le sens opposé aux aiguilles d'une montre.
http://ofb.net/~whuang/imgs/spin/

Si je retrouve la vidéo ralentie, je l'envoie, promis. (En espérant que moi-même, je ne suis pas en train de répandre un autre hoax greffant sur un test qui marcherait L'internet est si cruel... :o))

Par contre, je recommande le test du cube de Necker.
http://www.bbc.co.uk/science/humanbody/mind/surveys/neckercube/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cube_de_Necker

Je ne sais pas vous mais avec le cube, je vois vraiment si mon cerveau est fatigué ou pas, je peux le faire pivoter rapidement ou lentement ou parfois caler à certains moments. Les "sénarios" sont vraiment différents. J'ai l'impression de davantage maîtriser la situation qu'avec la "danseuse".

[Merci pour ton blog: je découvre beaucoup de choses en pouffant de rire]

Jackie a dit…

Maiiieuuh, pourquoi dès que jvois une grosse pochtrone, les gens se sentent obligés de l'appeler jackie ? (C'est mon prénom, hélas, lol)

Marion a dit…

Holalala les cocos! J'ai tout faux? Le corps calleux, le test, Jackie?
My god

Anonyme a dit…

A votre bon cœur messieurs/dames, venez en aide à une gentille brute en manque d’élèves.
Encore un effort, la lutte continue.
Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues!!!!!!!

Merci

http://htrjzrrjz.labrute.fr

Anonyme a dit…

pas mal l'histoire du corps calleu. Je savais pas du tout. Par contre je pense que les hommes peuvent egalement mettre du sentiment partout !

JF

Sylvain a dit…

Merci pour ce blog qui me réjouit chaque fois que je le consulte. Par contre, juste une petite remarque : l'affichage sur mon eee-pc est complètement impossible. Dur dur la vie, je suis obligé d'attendre d'avoir accès à un vrai écran... Quel martyre !

tykay a dit…

je dirais que pour le test de la danseuse ça dépend de notre taille et de notre habitude à être plus haut que la plupart des gens que l'on fréquente.
En effet, on voit la danseuse tourner dans le sens horaire si on se place au dessus de ses épaules, et en dessous si on s'imagine regarder depuis un point de vue inférieur à ses épaules.
Et comme les femmes sont généralement plus petites que les hommes, ce test nous fait conclure à tort que les femmes utilisent + un hémisphère que l'autre, et inversement pour l'homme.

On est pareils jvous dis v.v

Old Bear a dit…

Ce test n'en n'est pas vraiment un. Impossible de limiter les dominances cerveau droit/cerveau gauche à la perception ou non d'une simple illusion d'optique.
Par ailleurs, je confirme qu'il ne s'agit pas d'un hoax. Il suffit d'importer le gif animé ("enregistrer l'image sous" quand vous êtes sur le site) sur un logiciel d'animation voire de vidéo pour se rendre compte que le fichier ne fait qu'une trentaine d'images dans 1 seconde, et qu'il ne change pas de sens (je l'ai fait sur Vegas il y a 2 minutes).
Tout un chacun est capable de voir les 2 sens mais il n'y a pas de corrélation neurologique.
Les dominances d'activité cerveau droit/cerveau gauche sont encore mal définies. N'oubliez pas que l'activité du cerveau ne peut être vue précisément que depuis les années 80 (et encore, la précision est loin d'être de l'ordre du neurone). On est loin de tout connaitre sur le sujet.
Les dominances sont des raccourcis que l'on apprend en neurologie et en neuropsychologie mais qui ne suffisent pas à caractériser une capacité (comprenez, ces connaissances ne sont pas figées).
Mais ne t'inquiètes pas Marion, ça n'enlève rien à l'info que tu nous apporte et encore moins au plaisir de lire ton blog !

Anonyme a dit…

Le commentaire sexiste (mais vrai) qui ne va plaire à personne: la seule chose de tangible que j'ai jamais vue sur la différence de capacités cognitives entre hommes et femmes est l'écart-type de la distribution du quotient intellectuel. Toutes, je dis bien toutes les études de QI dont j'ai jamais eu connaissance ont, certes eu des conclusions différentes quant à la différence de moyenne (certaines concluant à un écart significatif, mais très réduit, la plupart rejetant l'hypothèse d'inégalité des moyennes entre hommes et femmes), mais toutes, donc, ont mesuré empiriquement un écart-type significativement supérieur de la distribution masculine par rapport à la distribution féminine.
N'importe qui a fait des stats sait déjà ce que ça veut dire, mais pour les autres, ça signifie en gros (l'approximation gaussienne étant grosso modo valable) que les hommes sont plus fortement représentés dans les valeurs extrêmes que les femmes. Pour être plus clair, ça signifie que la proportion d'hommes chez les gros débiles est plus importante que la proportion d'hommes dans la population totale, mais que c'est aussi le cas dans les QI les plus élevés.

Les conclusions à en tirer sont évidentes, mais elles sont totalement taboues, parce qu'elles disent quelque chose qui ne cadre pas avec la doxa contemporaine, à savoir que la sous-représentation des femmes dans l'élite n'est pas un fait sociologique, mais bel et bien biologique. On objectera que le QI n'est pas une mesure exhaustive de l'intelligence, ce qui est vrai, mais c'est la meilleure qu'on aie, et elle donne, globalement, de bons résultats, c'est pourquoi on ne l'a pas abandonnée. Ca ne change d'ailleurs la conclusion pour le type particulier d'intelligence mesuré par le QI... On pourrait aussi objecter que les tests sont effectués sur des populations pour lesquelles la discrimination sociologique adverse aux femmes s'est déjà réalisée, mais d'une part ces conclusions ont tenu pour tous les groupes d'âge (jeunes lycéens entre autres, alors que les femmes y sont réputées meilleures) et, surtout, quiconque a fait un test de QI ne peut sérieusement soutenir que celui-ci puisse refléter les discriminations dont sont victimes les femmes dans la société (vie conjugal, milieu professionnel, vie politique).

Je n'entends pas affirmer qu'il n'existe pas de discrimination à l'égard des femmes dans nos sociétés, c'est certainement le cas dans nombre de milieu, mais la conclusion, implacable, de ces études, est qu'aucun objectif constitutionnel de parité ne pourra jamais permettre qu'il y ait autant de femmes dans la vie politique (si on admet qu'il faut un certain degré d'intelligence pour y réussir, Bush excepté), ou autant de femmes Prix Nobel, que d'hommes. C'est triste, et je ne m'en réjouis pas, mais hélas... N'importe quel ancien d'école d'ingénieur (les femmes sont moins représentées dans les plus prestigieuses que leur proportion dans les classes préparatoires), ou même de khâgne (la proportion d'hommes à l'ENS est plus élevée qu'en khâgne) l'a expérimenté.

Quelqu'un peut-il me porter contradiction, autrement que par des arguments ad hominem ("phallocrate!") ou en discréditant le test de QI (ça ne tient pas: c'est certes imparfait mais la plupart des intellectuels, scientifiques ou non, performent très bien à ces tests)? Très sincèrement, j'aimerais bien qu'on me détrompe.

Aigo a dit…

Eh oui. Les recherches de neurobiologistes et compagnie sur les différences hommes-femmes ne laissent pas d'être intéressantes, mais jusqu'à maintenant donnent des pistes nettement moins fécondes que celles proposées par les anthropologues. Je pense que nous touchons du doigt une limite de la science pure. Mais une réorientation des études neurologiques en termes de structurations et d'apprentissage pourrait peut-être débloquer la chose (mais faudrait demander à un neurologue si la question peut vraiment être posée en ces termes, moi je n'en suis pas un).

ardalia a dit…

Ok, c'est scientifiquement fort discutable, mais c'est une telle réussite humoristique! Merci pour la rigolade.

poipoipanda a dit…

le fait que ce soit une femme qui réussisse à faire un blog drôle et instructif par ses notes, et aussi grâce à ses comms aussi intelligents qu'intéressant, c'est une belle preuve de supériorité intellectuelle, non ? la femme était l'avenir de l'homme, mais là, je me demande si elle est pas celui du blog aussi...
(oui, je suis un mec, alors j'ai le droit de dire des conneries !)
(et le coup de l'escargot tout seul m'a bien fait rire, ça m'a violemment rappelé quelqu'un que je connais bien...)

djobidjoba a dit…

Anonyme:
Y a encore plus politiquement incorrect. Les résultats en fonction de la race. Ce qui est hilarant c'est que la notion de race pour l'humain n'a aucune pertinence biologique. Pour autant on trouve des différences dans la répartition du QI.
la où tu te plantes c'est de considérer comme significative la différence d'écart type. Nul besoin d'avoir un QI supérieur à 130 pour faire l'ENA et nul besoin de faire l'ENA pour faire partie de l'élite. Bref c'est pas parce qu'il y a 1.5 fois plus d'hommes à QI très élevés dans la population qu'il y a grossomodo 10 fois moins de femmes en politique.
Tu peux aussi regarder le QI moyen des américains et tenter de le corréler à la place politique des USA sur l'échiquier mondial, ça n'aurait aucun sens. Ou alors explique moi leur résultat si médiocre.

Aigo a dit…

@ardalia: entièrement d'accord avec vous! j'ai bêtement oublié de dire combien ça m'a fait rire!

cali rezo a dit…

Y a tous mes bouts de cerveau qui rigolent en tous cas (:

ETHEVE a dit…

+1 Djobidjoba
Non, le QI n'est pas la meilleure façon de mesurer l'intelligence qu'on ait. C'est un questionnaire créé par des gens à gros QI pour trouver leurs pairs. Comme tous les questionnaires qu'on a pu inventer, il ne teste que ce que ses concepteurs ont pensé tester. Il se trouve que ceux qui conçoivent les test de QI ont plutôt bien réussi dans la vie et que donc quelque part, ça marche un peu pour détecter des gens qui vont occuper des places importantes.
Parce que même si Anonyme nous dit qu'on a pas le droit de critiquer les test de QI, faut quand voir le nombre de types crédités à 120-130 qui rament dans leur vie de merde parce que quand même y'a pas que le quotient intellectuel dans l'intelligence. Y'a l'intelligence sociale, émotionnelle le charisme, le courage, la pertinence, le pragmatisme… qui est le plus intelligent? Celui ou celle qui sait comment casser un atome et fabriquer une bombe qui tuera des millions de gens ou celui ou celle qui saura faire rire une foule ou l'amener à se détourner d'un lynchage?
Et inversement, c'est pas vrai Anonyme ce que tu dis: y'a des tas d'intellectuels qui ont de mauvais scores en QI, des tas de gens qui, dans leur domaine font avancer la société bien plus qu'un étudiant en ENS. Où elle est ton étude sur les intellectuels comme quoi ils ont tous de gros QI? Et qu'est-ce que tu considères comme un intellectuel? Et comment tu expliques les exceptions parce qu'elles existent et qu'elles sont nombreuses?
En tous cas, selon moi Marion Montaigne, elle a 1 million en QI: Quotient d'Intérêt, 1 million en QI: Quotient d'Innovation et 1 million en QI: Quotient d'Illarité (ah non, ça marche pas ça, manque un "h").

François a dit…

Couper en deux le corps calleux d'une femme fallait y penser !

N'empêche, un truc qui m'a toujours étonné chez vous les vénusiennes, en tout cas la plupart, c'est la faculté que vous avez de pouvoir penser 2 choses en même temps. Du genre: suivre une série à la télé + écouter son mari qui raconte sa journée.

Et ça, pour apporter un peu de contradiction à 'anonyme', le QI ne le mesure pas.

Tout aussi inexpliquée la réaction de la fille qui pleure, à laquelle son mec demande "Mais, qu'est-ce qui t'arrive ?" et qui répond: "Rien, tu peux pas comprendre."

Aujourd'hui j'aurai su quoi répondre:
"Mais si, c'est encore ton corps calleux..."

Merci Dr Marion

Cromax a dit…

Hum, compliqué vos histoires de QI...
Pour répondre à Etheve, je pense qu'il y a confusion dans votre réponse entre intelligence et réussite. On peut être très intelligent et avoir une vie de merde, ça n'en fait pas de vous quelqu'un de pas intelligent, ça prouve juste que l'intelligence ne fait pas tout dans la vie.
Cf ces études qui montrent sans trop d'ambiguïté qu'à compétences égales, quelqu'un considéré de visuellement attrayant a des conditions 20% supérieures à Bob Lambda...

Ceci dit je suis bien d'accord pour dire que le QI ne mesure que certains des paramètres constitutifs de l'intelligence.

Quant à l'écart-type... Dur de lui donner une signification. Je suis d'accord avec Anonyme pour penser qu'il signifie strictement ce qu'il veut dire en statistique : *sur un grand nombre de personnes* la proportion et donc le nombre d'extrêmes sera plus faible pour un échantillon (ici les femmes) que pour l'autre (les hommes). C'est tautologique, mais ce n'est pas tellement contestable. Ca explique très bien les exceptions, qui n'en sont pas ; c'est uniquement une réflexion sur de grands ensembles et des probabilités.

Maintenant, quel sens donné à cela ? Y-a-t-il une raison logique pour que les femmes soient moins souvent des extrêmes que les hommes ?

Deux théories à deux balles :
- point de vue inné : dans une société patriarcale, une femme avec un trop bas QI ne trouve pas à se reproduire parce qu'elle n'est pas une bonniche suffisamment efficace pour trouver un mari. A l'inverse, une femme dotée d'un trop haut QI met à mal l'image de lui-même qu'a l'homme et est écarté de la reproduction également ;
- point de vue acquis : dans une société patriarcale, une femme est rarement sous-dressée, ce qui en ferait un esclave inadéquat, mais rarement sur dressée également, parce qu'elle deviendrait un concurrent.

Vocabulaire volontairement désagréable, je crois que je n'aime pas l'idée d'une société patriarcale ^^

J'ai pas dit Jacques a dit…

Ca ma bien fait marrer :D
Merci.
Encore! J'adore le sexisme et toutes les idées à se tordre de rire qu'il peut générer.

Moi qui couche avec des femmes (trop peu) et qui travaille avec des femmes (beaucoup trop), je peux vous assurer que je peux trouver dans les 5 min...
- une femme qui court plus vite que moi (ou le contraire),
- une femme qui analyse un pb de math plus vite que moi (ou le contraire),
- une femme qui descend des bières plus vite que moi (ou le contraire) ...mais je vis en bzh. ;)

Bref, quel que soit la mesure, moi, l'homme de la rue, je suis toujours entre deux femmes (le rêve), ni supérieur, ni inférieur.
Et le plus beau, dans tout ça, c'est que la réciproque est vraie.
Alors les moyennes... on ne sera jamais tous identiques.

Marion a dit…

En fait, plutôt de QI, je parlais de sensibilité...Mais vous pouvez continuer à flatter mon intelligence hein, pas de problème.
Je trouve que les filles, des fois, c'est vraiment compliqué. Et si elles sont de bonnes foi, elles reconnaitrons elles-mêmes. C'est tellement compliqué qu'elles se savent pas expliquer pourquoi elles le sont.

Julie a dit…

Concernant la réussite, n'oublions pas aussi que la taille joue un rôle : plus on est grand et plus il est (statistiquement) aisé de monter dans la hiérarchie (or, les hommes, sont statistiquement plus grands que les femmes).

A-t-on des données sur les résultats H/F aux tests de QE (quotient émotionnel) ? Qu'en pensez vous ?

Quant à comprendre les femmes... pour moi la meilleure méthode c'est de lire Colette.

old bear a dit…

Anonyme, je suis moi-même étudiant en psychologie, et crois-moi, même les professeurs de psychométrie les plus chevronnés nous apprennent à ne surtout pas utiliser le QI comme valeur de référence. Si je prends le cas du WISC IV par exemple (test d'efficience le plus utilisé au monde), le QI n'est qu'un calcul regroupant de nombreuses données (uniquement quantifiables alors que la passation d'un test contient 50% de chiffres et 50% de qualitatif).
Si je puis me permettre, il faudrait que tu puisses citer tes sources, dire sur quel type de QI tes études se basent (QI Stern ou QI Wechsler, lesquels ne représentent absolument pas la même chose).
Par ailleur, je corrobore les propos de etheve : l'intelligence n'est pas réductible au QI. Même les plus grands spécialistes te le diront. Seuls les "industriels" des tests soutiennent encore cette idée.
Leonard Vannetzel, un jeune psychologue, a récemment réalisé sa thèse sur le commerce du QI qui n'est plus utilisé de nos jours que comme faire-valloir pour le commerce des tests psychométriques.
Je m'inscris donc en faux avec tes dire : non les spécialistes, scientifiques et intellectuels ne jurent plus par le QI. Ils jurent peut-être par les résultats aux tests comme le K-ABC, la WAIS, le WISC ou autres... mais j'ai le regret de t'apprendre que ce qu'on nomme "résultat" pour un test d'efficience ne correspond pas à un quotient intellectuel mais à un compte-rendu d'examen psychologique.
Le QI est certes fiable, mais les psychologue ne l'utilisent plus comme indicateur unique depuis les années 90...

Djac Baweur a dit…

J'ajoute autre chose concernant la "démonstration" d'anonyme.
Tu dis : il y a des statistiques sans appel sur la répartition du QI par sexe.
Puis tu dis : DONC, c'est évident, l'intelligence c'est biologique.

Ben c'est ce "donc" qui est totalement contestable et parfaitement arbitraire.
Rien, mais alors rien, ne dit que la répartition statistique dont tu nous parles n'ait pas d'autres raisons que directement biologiques, comme des raisons sociologiques par exemple - qui ferait que ce sont des facteurs d'apprentissage et de représentation sociale du rôle des hommes et des femmes, par exemple, qui induisent ces répartitions de QI, sans qu'il y ait aucune base biologique là-dedans qui influe directement sur l'"intelligence".

Canigou a dit…

C'est quoi cette histoire de moustache?

H2O2 a dit…

C'est la testostérone, responsable des caractères sexuels secondaires : moustache sous les bras, sous le nez etc c'est pareil chez l'homme et le chat

Cératitis a dit…

@Canigou
Je crois me rappeler (mais maintenant je confonds pt-être l'auteur et le bouquin)que Simone De Beauvoir parlait ds son livre "le 2eme sexe" d'une femme qui disait qu'il ne fallait pas sur- éduquer les filles car ce serait au détriment de leur féminité. S de B aurait souhaité que cette brillante femme illustre ses propos par son exemple personnel du type "moi voyez-vous, depuis que j'ai publié ma thèse il m'est poussé une toison sur le thorax, et ces désagréments avaient commencé pdt mes études par l'épaississement exagéré de mes sourcils et de mon poil aux pattes!".
La moustache de la professeur à moustache, est dc le signe de sa vive intelligence et cela n'enlève en rien la haute estime qu'elle a de ses charmes féminins.

Canigou a dit…

ah...
bon...
ok

Sébastien a dit…

franchement j'adore !

C'est mon premier commentaire et je voulais que ca faisait longtemps qu'un blog BD m'avait pas fait autant rire !

Tous mes voeux de réussite.

SeB

Cigarette a dit…

Marion, c’est très décevant. Leguminon a tout dit : ta source primaire (le bouquin de la doctoresse américaine) est un tissu d’âneries... maintenant les 3/4 de tes lecteurs vont répéter cette connerie sur le corps calleux, et bien qu’il soit rigolo ton blog finira par faire plus de mal que de bien.

J'ai pas dit Jacques a dit…

Cigarette...
T'en fais donc pas: Les gens qui lisent ce blog ont de l'humour. Sinon, circulez, ya rien à voir...

Euh...C'était de l'humour ton message?
Ah M****! C'est vrai que nous, les mecs, on a pas beaucoup de second degré...
:P

Alpha a dit…

Même s'il y a des erreurs scientifiques, j'ai bien ri :-)

Marion, tu as un problème avec le titre de la page et ça fait que le flux RSS ne marche plus (il s'arrête à "on sauve des vies" n°2)

az a dit…

moi ce que je retiens c'est que pour emballer une meuf faut glisser du red bull (le vrai, celui avec testosterone de taureau) dans son verre. Merci Marion !

Sof a dit…

@ az: Tant que c'est pas du GHB, tout va bien...!!!

@ tous: je plane dans vos discussions sur le QI, donc je ne m'avancerai pas. en revanche, je souhaite revenir sur le sujet du test hémisphère droit-gauche.

Pour moi, la gymnaste (qui a plutot un physique d'actrice porno, désolée...) tourne définitivement dans le sens horaire. J'ai beau me placer dans n'importe quel angle suivant les conseils, je n'arrive pas à le voir autrement... Pouvez-vous m'éclairer? Merki d'avance...

Jean-no a dit…

Les histoires d'écart entre les QI, si elles sont avérées, signifient peut être juste que ces tests sont faits par des hommes. Les femmes sont généralement nulles en connaissance des équipes de foot. Si on se sert de ça comme base pour un test, ça voudra juste dire que le monde est gouverné par les amateurs de foot.

Bien qu'il soit très grand public (et donc simplifié), j'ai beaucoup aimé le bouquin de Loann Brizendine (quel nom texan !) où je me suis régulièrement surpris à penser : "tout s'explique", car si je ne suis pas qualifié pour juger de la véracité des faits, j'avais déjà fait les observations. La question de la fidélité m'a donné froid dans le dos.

Dugland a dit…

Mince je voulais faire le malin et expliquer doctement que la différence cérébrale hommes/femmes était infondée, mais Léguminon l'a fait beaucoup plus intelligemment et savamment que je ne m'apprêtais à le faire. Du coup j'utilise un max de mots en "-ments" pour faire classe.

Merci quand même à Tu mourras moins bête, le site qui me fait parfois mourir de rire !

François a dit…

Cigarette a dit: "maintenant les 3/4 de tes lecteurs vont répéter cette connerie sur le corps calleux"

Ah merde, t'as raison, j'ai coupé le corps calleux de ma femme en deux, et elle bouge plus dis-donc. Ah, c'est malin Marion, comment que j'vas faire maintenant ?

Marion a dit…

Alpha:
Je n'utilise pas les flux RSS, je connais pas bien donc j'ai pas très bien compris quel était le problème. Qu'est ce que je dois faire?

Jean-no a dit…

Chez moi le flux rss fonctionne tout à fait (j'utilise Bloglines comme lecteur de flux). S'il y a un problème, il vient peut être d'un caractère délicat comme l'apostrophe typographique "à la française".

Bon, c'est pas pour critiquer mais il faut héberger son blog sur son propre serveur pas chez blogger... Leur système n'est pas si mal mais on dépend complètement de la politique de Google. Si demain ils trouvent le site moralement problématique, ou qu'ils veulent mettre des pubs, ou qu'ils veulent tout jeter à la poubelle, ils en ont le droit.

À part ça Marion, utiliser les flux rss, j'ai mis longtemps avant de m'y mettre, mais c'est magique, ça permet de suivre des centaines de blogs ou de sites compatibles sans se fatiguer : quand il y a du nouveau, on est averti.

Cigarette a dit…

J’ai ralenti l’image pour qu’on voie bien qu’il y a pas de hoax. J’aime bien l’explication de Tykay, mais je ne suis pas encore convaincu. Pour ma part je l’ai vu tout d’abord dans le sens horaire, puis anti-horaire, et pas moyen de revenir à la première vision.

Image ralentie

Charly a dit…

Argh, même le professeur Moustache peut se tromper, on découvre donc qu'à travers sa condition de professeur dessiné parfait, il ne reste qu'un humain...

Je me permet donc une suggestion d'adresse à propos de cette histoire de danseuse et de cerveau :
http://www.theness.com/neurologicablog/index.php?p=27
où il y est dit, en résumé, que ce n'est pas parcequ'on voit la danseuse tourner dans un sens ou dans un autre que c'est révélateur de dominance hémisphérique... mais sans plus justifier cette affirmation.

Il n'est pas donné à tout le monde d'être expert en neurologie, tant pis. Au moins, on s'en souviendra de cette danseuse.
(et vive le professeur Moustache... et son auteur, bien sur)

Cromax a dit…

Sur la danseuse, je ne suis pas ^sur de mon coup mais je soupçonne qu'il s'agit en fait d'un phénomène classique des perceptions, l'état bi-stable.
En fait, l'image peut être interprétée de deux façons, et le cerveau, qui se dit que peut-être que même celle qui lui parait moins évidente possède un sens, s'empêche de se fixer sur une interprétation unique et switche régulièrement entre les deux. Juste au cas où...

Du coup ce n'est pas très lié à une suractivité de l'un des hémisphères, plus sur une activité paranoïaque du cerveau ^^

Cératitis a dit…

je voulais juste revenir sur le charme féminin indéniable de LA professeur (et non DU professeur comme dit Charly) à moustache car je trouve que cette histoire ne lui rend pas justice.
En effet, elle a eu la malchance de tomber sur un timoré au bistro du coin, je vous rappelle TOUT DE MÊME qu'elle emballe Bruce Willis entre deux dissertations sur les changements d'orbite.

Et je reviens aussi sur le test de la girouette à gros lolos : la 1ère fois que j'y suis allée, elle a changé de sens 2 fois. Aujourd'hui j'y retourne elle pirouette ds tous les sens!!!
1- suis-je extraordinairement ambidextre?
2- ne contrôle-je pas la paranoïa de mon cerveau?
3- y a-t-il risque de schizophrénie?

c'est un complot! vous voulez me déstabiliser! mon corps calleux résistera-t-il ???

Marion a dit…

Moi je crois pas que c'est truqué.

Christophe a dit…

Hilarante et excellente explication... Je comprends mieux dorénavant, tout m'apparaît clair, c'est si bien expliqué!

Combien je vous dois docteur?

egogramme a dit…

Le forum qui montrait au ralenti l'animation de la danseuse(?) qui tourne n'est plus sur le web...
Néanmoins, j'avais sauvegardé la page et voici ce que nous explique un utilisateur averti :


" Re: Cerveau droit ou gauche? 17/10/2007 23:47
Fou Furieux du Clan
Inscrit le 23/6/2006
De Seine-et-Marne
Envois 289

cette histoire m'intriguais alors je suis passé sous GIMP et j'ai ralenti de 5 fois la vitesse des images ça donne ça : et c'est assez aisé de voir qu'elle peux tourner dans les deux sens, il faut juste se tordre l'esprit !!! (et tout se joue lorsque les deux pieds se croisent !)

Le principe de l'illusion se base sur :
-une vue orthonormale (et non en perspective)
-la symétrie de l'homme gauche-droite
-la silhouette cachant cette symétrie

a bientôt !

EDIT : pour ceux qui voient toujours pas, imaginez qu'elle fait uniquement un allez-retour en demi-cercle face à la camera ! "

Blog l'éponge a dit…

Je confirme, cette idée de différence d'épaisseur du corps calleux a été invalidée. Le problème, c'est qu'elle a été relayée très souvent par les médias pendant les années où on la croyait vraie. Et maintenant qu'on sait que c'est un tissu de conneries, peu d'articles relaient l'information, c'est dommage... Télérama avait quand même consacré un excellent papier à cette histoire, dont on peut trouver des archives ici (archive.org, quel site merveilleux) : http://web.archive.org/web/20070210003616/http://www.telerama.fr/divers/M0702051554500.html

A lire ! Marion, vous pourriez peut-être indiquer à la fin de votre post que vos sources sont erronées, et ajouter un lien vers l'article de Télérama ? ^^ Ca n'enlèvera rien à la drôlerie de votre BD, c'est pas si grave que vous vous soyez trompée, ça arrive à tout le monde... Mais populariser une info fausse, je trouve ça très embêtant !

Anonyme a dit…

Juste pour dire : les test est pas un hoax.
Pour vérifier, enregistrez l'image et ouvrez-la sous virtualdub : y a que 34 frames.
Donc elle fait un tour et c'est tout, répété à l'infini.
En plus de ça, que je passe en vitesse normale ou inversée, ça tourne toujours dans le même sens, ça veut bien dire ce que ça veut dire :D